Société
Inter

Célébration de la Journée internationale de Tolérance Zéro à l’égard des Mutilations Génitales Féminines

AFRICAHOTNEWS.COM

Commenter | Lu : 507 fois

36,7% de femmes et de jeunes filles en Côte d’Ivoire sont encore victimes de mutilations génitales féminines (MGF).

ONU Femmes réunit des élèves et étudiants à Abidjan pour des échanges et propositions d’actions afin d’enrayer ce fléau.

Loin d’être une pratique dépassée, les Mutilations Génitales Féminines constituent encore en Côte d’Ivoire un problème de santé publique. En effet, la prévalence des MGF est à 36,7% selon les récentes estimations, avec une hausse dans les régions du nord et du nord-ouest du pays. Engagée au sein du Système des Nations Unies et aux côtés des autorités ivoiriennes, ONU Femmes anime ce 06 février, un panel de discussion avec des jeunes issus de lycées techniques et professionnels à Abidjan afin de les mobiliser dans la lutte contre les MGF conformément au thème 2020 de cette célébration : « Libérer le pouvoir de la jeunesse : une décennie d’accélération des efforts pour zéro mutilations gé-


L'AUTEUR
ONU Femmes




Autres titres
Inter Coronavirus: plus d’un million de cas confirmés et plus de 50.000 morts dans le
Inter L’industrie automobile mondiale touchée de plein fouet par le Covid-19

Inter Covid-19: l’OMS appelle les pays et les entreprises à augmenter la production d’
Inter Une action urgente s’impose pour éviter que le COVID-19 ne cause « des ravages d

Inter Contre le covid-19: le Pape François appelle à une prière d’ensemble ce mercredi
Inter Coronavirus : Le nombre de décès a augmenté sur le continent






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020