Politique
Togo

Très critiqué, Eric MC justifie son soutien à Faure Gnassingbé

iciLome

51 Commentaires | Lu : 6615 fois

Il y a quelques mois seulement, Eric MC, le rappeur togolais, appelait la jeunesse à faire obstacle au quatrième mandat de Faure Gnassingbé. Un mandat qu'il qualifiait de trop. "Ce n'est pas Faure Gnassingbé seul qui est compétent pour gouverner ce pays", avait-il déclaré en octobre 2018 lors d'une interview qu'il a accordée à la Rédaction d'icilome.com. Mais depuis le début de la campagne électorale dans le cadre de la présidentielle du 22 février 2020, Eric MC semble changer de veste. Il s'affiche aux côtés de Faure Gnassingbé et appelle la jeunesse à voter pour ce dernier. Très critiqué sur les réseaux sociaux, il tente de justifier son soutien à Faure Gnassingbé à travers ce message.

Message à la jeunesse togolaise.

Nous ne sommes pas obligés de suivre les personnes qui sont elles-mêmes perdues. D’abord, nous présentons nos sincères excuses au peuple togolais, pour l’avoir incité à nous suivre sur un chemin radical sans moyen adéquat de la révolution.

Personnellement, nous nous sommes investis corps et âme dans ce combat et nous nous rendons compte aujourd’hui que ce n’était pas la bonne solution. Nous comprenons toutes les personnes aujourd’hui qui peuvent être déçues et surtout continuent par être passionné. Cela prouve la place que nous occupons dans vos cœurs. Il y a quelques mois passés, on aurait réagi de la même façon, parce que nous aurions considéré comme une trahison tout en n’allant pas dans le sens de la passion populaire, qui nous habitait.

Nous demandons à toutes ces personnes de prendre le recul et de dépassionner le débat politique, et avec le temps, ils comprendront, qui les a réellement trahis ? Nous nous sommes dit, « pas de réforme, pas d’élection ». Parce qu’il n’y a aucune chance de victoire à travers des élections organisées au Togo. Mais que voit-on ? Ceux-là mêmes qui nous incitaient à manifester dans les rues sont là à faire campagne paisiblement et tranquillement, comme si tout ce qui était passé n’est rien. Tous ces morts, blessés, réfugiés et prisonniers, les attaques physiques contre les artistes engagés sont ignorées.

Ça fait 30 ans que nous tournons en rond. Gilchrist lui-même a sagement compris que nous devons nous mettre ensemble pour discuter et nous attendre pour construire notre pays. Mais, nous n’avons pas compris sa démarche en ce moment. Aujourd’hui, il vaut mieux tard que jamais.

Dans les années à venir quand le leader de l’opposition actuel va se tromper, il y aura un autre dauphin qui l’accusera de trahison et prendra sa place et ainsi de suite. Si le cycle reprend, on tournera en rond. La chose est comment faire avancer notre pays, quel que soit celui qui le dirige. C’est ça le leitmotiv de Bâtir. C’est légitime d’avoir des ambitions présidentielles. Mais ça doit être dans le seul but de proposer un chemin pour le développement de la nation.

Et l’épanouissement de son peuple. Nous devons redonner à la politique son vrai sens, qui est loin de ce que nous faisons chez nous. La jeunesse doit avoir des ambitions nobles pour devenir des agriculteurs, des médecins, des ingénieurs, etc. Ça ne doit plus être seulement les politiciens parce qu’ils sont les seuls à sortir dedans.

Pendant des années, ils se sont garanti un salaire en nous incitant à voter pour eux. Les bonnes questions sont celles-ci aujourd’hui, qui souffrent de cette situation ? Nos politiques font quel travail ? Leurs enfants sont-ils chômeurs ? Qui meurt dans les rues ? Où sont les enfants de ces politiques ? Vont-ils dans des écoles EPP ?

Mes chers confrères collègues Artistes Engagés, nos sincères salutations et excuses à votre endroit pour l’aventure non aboutie dans la rue (depuis le Collectif Y en a marre, CST, C14, MAET). Avec le temps, vous aussi comprendriez.

Le leader doit être une boussole qui donne au peuple la bonne direction ; nous ne sommes pas obligés de suivre des personnes qui sont elles-mêmes perdues.

Adja n’a pas changé.

Togolais viens, bâtissons la cité.-





Autres titres
Togo Présidentielle 2020 : Prof Komi Wolou a fait le plein dans son fief
Togo Présidentielle 2020/Agbéyomé Kodjo : « Le PNP aura une place de choix dans mon

Togo Agbéyome Kodjo et Mgr Kpodzro surpris par des « propos mensongers de Yark Dameha
Togo Présidentielle 2020/Financement de la campagne : Des candidats réclament leurs 4

Togo Présidentielle 2020/Me Isabelle Améganvi : « Nous avons la conviction que le mi
Togo Présidentielle 2020 : Fabre promet un chemin de fer de Lomé à Cinkassé





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle





 51   Sylvain
Jeudi, 13 Février 2020
  Qu'attendez-vous de quelqu'un qui a accompagne le petit en 2015 lors des elections d'alors (c'est lui meme quil'avait dit dans un interview).

Merde!!!

 50   Ekam
Jeudi, 13 Février 2020
  Eric a en partie raison concernant l'opposition togolaise. Meme si j'aurais voter Agbeyome (malgré moi), je ne pourrais pas m'aligner derriere cette opposition togolaise. On est pas oblige de devenir partisans de Faure quand on est pas d'accord avec l'opposition togolaise. J'avais aussi mentionne plusieurs fois que la stratégie de Gilchrist était la meilleur. Fabre qui s'était oppose a cette stratégie et trompe les togolais comme s'il était le messie pour les délivrer, il est ou maintenant? La transition serait deja fait si on avait laisse et suivi Gilchrist dans cette stratégie. Mieux vaux tard que jamais.

 49   Yodi Banny
Jeudi, 13 Février 2020
  Adja Mofo est un homme complet maintenant. Ceux qui le critiquent aujourd'hui utilisent les mêmes arguments que lui-même utilisaient hier pour vilipender ceux qui n'epousaient pas ses opinions. C'est comme ça on devient équilibré. Il faut vivre les deux faces de la vie pour comprendre la vie.



Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020