Politique
Togo

Agbéyomé ne fait vraiment pas peur au régime de Faure Gnassingbé ?

iciLome

Commenter | Lu : 4862 fois

Bien qu’il ne représente rien (sic) dans le pays, le porte flambeau de la dynamique Kpodzro ne laisse pas néanmoins indifférents les membres du gouvernement en place. Depuis le début de la campagne électorale, Agbéyomé Kodjo est devenu la cible des tirs croisés lancés par des collaborateurs de Faure Gnassingbé, sur les médias.

Intervenant sur une radio privée de la place pour commenter la campagne électorale en cours dans le pays, le ministre en charge de la Fonction publique a été questionné sur le candidat Messan Agbéyomé Kodjo qui a reçu plusieurs soutiens à l’intérieur et à l’extérieur, et qui ferait peur au régime.

Gilbert Bawara n’est pas allé au dos de la cuillère pour tenter de réduire à néant le président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD). Selon lui, « La seule chose que les Togolais retiennent de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Agbéyomé Kodjo, c’est Fréau Jardin, un triste épisode qu’il n’a jamais eu le courage d’assumer ».

L’ancien Premier ministre ne ferait peur à personne parce que, continue-t-il, il « n’a aucun ancrage (même) dans son Yoto natal ».

« Les seules fois où il s’est fait élire, 1999, 2002, 2018, c’est parce que l’opposition avait boycotté les élections. En 2013, tête de liste d’une coalition avec des partis importants comme l’ANC, Agbéyomé Kodjo a été battu chez lui. Le jour où je me ferai battre dans mon Doufelgou, j’en tirerai les conséquences et je ne chercherai plus d’autres responsabilités au-dessus de mes moyens », lui jette-t-il à la figure.

M. Bawara a poursuivi son intervention en soulignant que le candidat unique de la dynamique Kpodzro est insignifiant. Peut-être qu’il a raison. Mais les termes violents dans lesquels il parle de ce candidat montrent qu’il n’est pas aussi insignifiant qu’il le répète. Sinon pourquoi perdre son temps ou s’acharner sur quelque chose d’inutile ?

Son collègue du gouvernement Christian Trimua, lui, va loin et s’époumone : Agbéyomé est un « vendeur de fruits et légumes » qui serait avec le régime cinquantenaire au moment de « la saison des mangues » et avec la classe politique de l’opposition pendant « la saison des papayes ».

L’inconstance et l’incohérence de l’Ancien Président de l’Assemblée nationale sont une réalité. Néanmoins, il est dans une dynamique qui pourrait faire basculer les choses, encore faudrait-il que le scrutin se déroule dans la transparence.

A.H.-










Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020