Politique
Togo

Présidentielle 2020 : Agbéyomé Kodjo dénonce une campagne émaillée de violences

iciLome

23 Commentaires | Lu : 5078 fois

Contrairement au bilan positif de la campagne électorale dressé par la Force Sécurité élection présidentielle 2020 FOSEP, avec un satisfecit général, le candidat de la dynamique Kpodzro dénonce une campagne électorale émaillée de violences sur toute l'étendue du territoire. Voici le communiqué !

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 13 FEVRIER 2020 PRESIDENTIELLE DU 22 FEVRIER 2020 AU TOGO : VIOLENCES RECURRENTES ET PERIL EN LA DEMEURE

Les Forces Démocratiques de l'opposition de la Dynamique Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro portent à la connaissance de l'opinion nationale, de la diaspora togolaise et de la communauté internationale que la campagne électorale ouverte le 06 février 2020 relativement à la présidentielle du 22 février 2020 est émaillée de violences récurrentes un peu partout sur le territoire national.

Le samedi 08 février 2020, des militaires ont en violation du code électoral pris d'assaut Tomegbe, le village natal du Patriarche de la Nation, Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro, en y intimidant les paisibles populations.

Le lundi 10 février 2020, le Député Gabriel Kpevy du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD) a été interdit de campagne à Dapaong où il a été renvoyé manu militari par des forces de l'ordre. Il a dû s'exécuter malgré son immunité parlementaire pour ne pas donner cours à une spirale de violence.

Le mardi 11 février 2020, le meeting des Forces Démocratiques de l'opposition auquel prenaient part en personne Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro et le candidat unique désigné de l'opposition, Dr Gabriel Agbéyomé Messan Kodjo, a été perturbé à Afagnan par des miliciens du pouvoir RPT-UNIR qui ont agressé les participants avec des jets de pierre.

Indépendamment de ces atteintes à la campagne électorale des Forces Démocratiques de l'opposition, il est enregistré d'autres violences par les militants du pouvoir RPT-UNIR lors des meetings du candidat de l'ANC, Jean Pierre Fabre, dans la région septentrionale (Bassar, Sotouboua).

Au delà de ces graves entorses au code électoral, Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro a été personnellement informé le 12 février 2020 depuis les USA d'un plan d'élimination physique de sa personne de même que son assistant, M. Marc Mondji et le candidat unique désigné de l'opposition, Dr Gabriel Agbéyomé Messan Kodjo. Information prise au sérieux par le Patriarche de la Nation qui a commencé par informer les populations des desseins machiavéliques du pouvoir et les prendre à témoin. Par ailleurs, de sources bien informées, un plan de perturbation et d'agression de l'équipe de campagne de la Dynamique Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro dans la région septentrionale est validé par les autorités actuelles.

Ces faits graves corroborent davantage les informations selon lesquelles lors d'une réunion de haut niveau sur le Togo tenue le samedi 08 février 2020 à Genève (Suisse), les représentants du pouvoir RPT-UNIR notamment M. Yackoley Kokou Johnson, Ambassadeur, Représentant Permanent du Togo auprès de l'Office des Nations Unies, M. Yendoula Kombate, Commissaire et Directeur de l'école nationale de police, Dr Aristide Gnassingbé, Ministre Conseiller en charge des questions de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à la Mission permanente du Togo auprès des Nations Unies et des autres Organisations Internationales à Genève, ont clairement affirmé le plan de mise sous éteignoir par élimination physique ou arrestation du Dr Gabriel Agbéyomé Messan Kodjo trop gênant pour la perpétuation de la gouvernance criminelle de Faure Gnassingbé.

A la lumière de la gravité des faits établis et incontestables, les Forces Démocratiques de l'opposition condamnent vigoureusement la violation permanente des lois de la République et le terrorisme d’État dont use le pouvoir RPT-UNIR pour se maintenir vaille que vaille à la tête de la République togolaise. Elles prennent à témoin l'opinion nationale, la diaspora togolaise et la communauté internationale qu'elles invitent à prendre la gravité de la situation pour intervenir sans délai afin d'éviter le chaos projeté sur le Togo par les forces rétrogrades et subséquemment l'extension de la carte des conflits en Afrique de l'Ouest.

C'est ici le lieu pour les Forces Démocratiques de l'opposition de réitérer leur profonde gratitude au G5 et au Saint Siège pour leur particulière attention aux légitimes revendications du Peuple togolais.

Les Forces Démocratiques de l'opposition lancent un vibrant appel à une mobilisation générale sans précédent aux populations sur toute l'étendue du territoire national et dans la diaspora pour faire échec aux desseins macabres des forces rétrogrades hostiles à l'Alternance politique pacifique cette année 2020, en sortant massivement voter le 22 février prochain le Dr Gabriel Agbéyomé Messan Kodjo et défendre la vérité des urnes en vue de la Libération Nationale.


SIGNE
Dr Gabriel Agbéyomé Messan KODJO
Candidat unique désigné de l'opposition-





Autres titres
Togo Présidentielle 2020 : Prof Komi Wolou a fait le plein dans son fief
Togo Présidentielle 2020/Agbéyomé Kodjo : « Le PNP aura une place de choix dans mon

Togo Agbéyome Kodjo et Mgr Kpodzro surpris par des « propos mensongers de Yark Dameha
Togo Présidentielle 2020/Financement de la campagne : Des candidats réclament leurs 4

Togo Présidentielle 2020/Me Isabelle Améganvi : « Nous avons la conviction que le mi
Togo Présidentielle 2020 : Fabre promet un chemin de fer de Lomé à Cinkassé





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle





 23   Landri
Jeudi, 13 Février 2020
  Bon je crois que je commence à en avoir marre de ce AGBEYOME. Sincèrement, voilà un individu qui quand il faisait semer la terreur Faure n'était que le fils du General Chef d'État. On peut lui reprocher d'être le fils de son père (quoique) mais de grâce que ce Monsieur vienne aujourd'hui se faire passer pour le sauveur du Togo c'est répugnant. Mon frère a perdu la vue lors du massacre de Freau jardin, dautres des êtreschers pour toujours.....merde alors que ce mec était ministre de l'intérieur ! !! Il est venu faire son cinéma de mea culpa en faisant croire qu'il ny était pour rien et que c'était la faute aux autres! OUI Kodjo ce n'est jamais de ta faute c'est toujours les autres, éternel IRRESPONSABLE.
C'est comme si vous êtes Directeur d'une société qui est accusé de fraude fiscale et vous racontez à qui veut l'entendre que c'est de la faute au comptable. Pour le conseil d'administration, dans ce cas les victimes, Monsieur vous êtes le premier responsable...point barre.
Et puis si comme vous l'avez dit, que vous étiez révolté par ce qui c'était passé ce jour laaaa, comment ce fait t'il que votre carrière juste après a pris une dimension GALACTIQUE!! Au point de devenir President de l'assemblée et même premier ministre!!! On a plutôt l'impression que c'était une promotionnpour services rendus!
Si vraiment cet événement tragique de notre histoire récente dont vous êtes lun des principaux responsables vous avait tant dérangé, vous auriez quitté le navire depuis 1993.
Mais non, au contraire vous êtes monté en grade sous nos yeux et vous osez parler de regret. Au diable, rien que pour l'amour de Dieu vous allez trimer dans ce pays et on va vous voir trimer soyez en sûr. Et votre malade de monseigneur avec vous.
Puisse les victimes de ce jour noir continuez à hanter vos nuits à jamais.

 22   Mawoua
Jeudi, 13 Février 2020
  Ils ne peuvent pas comprendre la loi sacree du karma. Tout les actes infâmes, qu ils posent en violation de cette loi sont gravés dans le livre d or de l univers. Cette loi n oublie rien et est d'une précision mathématique. Cette dans sa grande subtilité est déjà entrain de s appliquer sur eux puisque elle leur interdit la paix de l esprit des maintenant. La loi sacree du karma s appliquera INÉLUCTABLEMENT et TERRIBLEMENT sur ses fils indignes qui préfèrent les ténèbres à la lumière. Comme on dit ailleurs, l aveugle qui n à jamais vu le soleil peut nier son existence mais pas l'empêcher d exister...

 21   seulement
Jeudi, 13 Février 2020
  On ne caussionne pas l'assassinat. L'assassin ne connaît pas sa famille, ses amis. Chez lui c'est à qui le tour. C'est une decompassation hors d'un vrai être vivant même le fou est mieux que lui.
Et lorsqu'il se retrouve en face d'un autre assassin et comme il connaît bien la règle (à qui le tour), alors remonte l'angoisse de mort.
On ne tue pas son prochain. On ne caussionne pas l'assassinat. Car le Créateur de la vie vous attend. La purification et la transformation sont des systèmes sans pitier.

Alors profitons de notre vie à chercher le vivre ensemble. Dieu sait avant de nous mettre ensemble. Honorons le par les moyens humaines de ce vivre ensemble.
La loi de la VAV(r) est sacrée et sans pitier.
Alors tous ceux qui raisonne, trouve des contre-vérités à un assassinat, l'explique, le protège et le soutiennent vous êtes prévenus.



Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020