Culture
Togo

Etre artiste chorégraphe n’est pas facile

iciLome

Commenter | Lu : 626 fois

Comment passer de la danse à la chorégraphie ? La troisième édition du Projet « Danse traditionnelle et création d’aujourd’hui » tente d’en livrer les clés…

Portée par Sol’ŒIl d’Afrik, l’initiative de cette année a commencé le 24 février dernier à Lomé et se poursuit à travers une formation sur l’interprétation chorégraphique. Ce mardi 3 mars, elle a été assurée par Chantal Loïal, une Française, assistée par Delphine Bachacou, Directrice artistique de la compagnie Difé Kako. Et la séance s’est déroulée autour du thème « Interprétation chorégraphique, processus d’appropriation de l’univers d’un chorégraphe ».

Un thème à travers lequel les formateurs ont expliqué aux participants venus du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Mali et du Togo, comment mettre en lumière les dimensions corporelles et discursives, maîtriser l’univers chorégraphique, s’approprier le processus d’interaction entre le chorégraphe et le danseur interprète.

Kos-











Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020