Vous êtes sur la version Archive de iciLome.
Visitez la nouvelle version
Politique
Togo

Faure : Le plus dure commence

LaManchette

Commenter | Lu : 7857 fois

« A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ». L’adage est bien connu de tous, des membres du pouvoir togolais aussi. Mais croire que l’inné peut être guéri dans un pays comme le nôtre et par ceux qui aiment vanter les mérites des êtres consciencieux au sein de la société, c’est se méprendre en réalité sur la République du Togo où les intérêts priment sur les valeurs et où les hommes intègres sont plutôt considérés comme des fous. Mais les autres fous, pris dans une dimension plus élevée, étaient peut-être ceux qui escomptaient l’éveil des consciences. Que dalle ! le vrai faux suspense est définitivement enterré. Faure Gnassingbé est « réélu » malgré l’évidence de ce qui est entendu, vu et lu. Mais pour l’heureux élu, désormais, le plus dur commence.

S’il existe encore sur la terre de nos aïeux, donc du Togo, des individus qui peuvent encore penser au miracle de la Cour constitutionnelle d’Aboudou Assouma, et attendre en effet que ce dernier proclame définitivement une autre personne que Faure Gnassingbé gagnant du scrutin présidentiel du 22 février 2020, soit, ces individus sont adeptes du masochisme, soit ils sont en conflit ouvert avec leur intelligence ou mieux, ils se ferment de gré à l’évidence du réel, du vrai. Le Togo n’est pas le Malawi, dira quidam pour tout résumer ou peindre l’existence d’un sinistre d’État, et pour cause !

Le Togo n’est pas le Malawi !

Le lundi 3 février 2020 au Malawi, la Cour constitutionnelle de cet autre État d’Afrique, a annulé purement et simplement les résultats de l’élection présidentielle du 21 mai 2019 au mot-











Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2024