Opinions
Togo

KPODZRO, notre Kpↄsi

iciLome

3 Commentaires | Lu : 1360 fois


Il faut commencer par dire que nos langues nous offrent une grande possibilité de ramasser parfois en un seul mot toute une phrase, une grande idée métaphoriquement exprimée, une sorte de litote qui pourrait, pour l’interlocuteur, si on devait en transcrire le développement, s’étendre sur plusieurs pages. C’est à ce genre de lecture que je vous invite face à mon titre qui pour l’ewephone suffirait à tout dire.

Néanmoins, pour le lecteur totalement étranger à nos langues, à nos habitudes langagières, je vais donner quelques éléments d’éclaircissement.

Ceux qui s’intéressent tant soit peu à la vie politique togolaise connaissent bien Monseigneur Philippe Fanoko Kossi Kpodzro. Ce prélat a présidé la Conférence Nationale Souveraine au Togo et a été élu, à l’issue de cette conférence, pour présider le -


L'AUTEUR
Sénouvo Agbota ZINSOU




Autres titres
Togo Plus méchant et inhumain que le régime de Faure Gnassingbé, tu meurs!
Togo Suspension des journaux "Alternative" et "Liberté"; la HAAC approuve le coup de

Togo Révolution togolaise / le tour de garde TOGO : un État-danger
Togo LE CORONAVIRUS NOUS TREPASSE

Togo Message de soutien à tous mes frères et sœurs au Togo face au Coronavirus.
Togo Conversation avec un ami qui observe de loin





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle





 3   Gbotasodja
Vendredi, 3 Avril 2020
Réponse à 1-John Semha
  Donc on fêtait L'anniversaire du président Olympio, même Eyadema ne fêtait pas son anniversaire en public, Culte de personnalité

Party unique Olympio
Election61 Olympio et son party CUT ont gagner avec 99% ( a la Stalinienne)
Ablode sodja
Chasse aux opposants
Je veux une explication

 2   AGAKPE Djidoula
Jeudi, 2 Avril 2020
  Lecture vivifiante et instructive à nous autres plus jeunes.
Salutations à son auteur dont j'ai étudié la pièce '' ON JOUE LA COMEDIE''
Je soutiens fermement le Doyen John Semha qui dit qu'il faut penser d'autres méthodes pour parvenir à la libération.
Ma petite histoire d'enfance: Enfant, deux jumeaux semaient la terreur parmi nous. Un seul de ces jumeaux déjà était phénoménal; ensemble ils étaient désastreux. Nous avions tous à notre âge une peur bleue de ces gosses. Mais la fin j'ai fini par les dominer et par me faire respecter par eux. Comment? En devant plus méchants qu'eux. Oui! je m'étais donné ce moyen pour surpasser la peur et me libérer de ces deux loups.



 1   John Semha
Dimanche, 29 Mars 2020
  John Semha
Texte intéressant et instructif, à saluer.
J'ai connu le Père Jean Gbikpi et j'étais à la messe à l'Eglise St Augustin d'Amoutivé lorsque en septembre 1962, il avait célébré une messe pour le 60ème anniversaire du Président Olympio; ce dernier y assistait accompagné de sa femme Dina. Passons.
Le Père Gbikpi n'était pas du tout aimé du régime Eyadéma. Je l'avais contacté en un temps où il s'occupait des prisonniers- et des prisonniers politiques( dans les années 1970 ) -, il avait été amené à me confier que le régime avait envoyé ses agents fouiller sa résidence ( ou l'appartement ) qu'il occupait dans une paroisse, perquisition des agents qui ne lui avaient caché qu'ils cherchaient des armes.
Que puis-je dire pour ne pas être trop long ? Toutes les peines que s'inflige Mgr Kpodzro, peines fort louables, traduisent en même nos faiblesses comme opposants.
J'ai défendu la participation à l'élection présidentielle; elle a le mérite d'acculer le régime à la fraude pour se maintenir. Peut-être qu'il faut penser à d'autres méthodes pour parvenir à la libération.
Dans une lutte de libération, doit-on s'interdire d'avance certains moyens?
Article intéressant. Courage. John Semha.



Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020