Justice
Congo RDC

Répression sanglante du mouvement Bundu dia Kongo

AFRICAHOTNEWS.COM

Commenter | Lu : 215 fois

Il faut que justice soit rendue pour les 55 personnes tuées au Kongo Central et à Kinshasa

La police de la République démocratique du Congo a eu recours à plusieurs reprises à une force létale excessive contre un mouvement religieux séparatiste en avril 2020, tuant au moins 55 personnes et en blessant de nombreuses autres. La répression par le gouvernement du mouvement Bundu dia Kongo (BDK) a eu lieu du 13 au 24 avril dans plusieurs villes de la province occidentale du Kongo Central, ainsi que dans la capitale du pays, Kinshasa.

C’est un appel du chef spirituel du BDK, Zacharie Badiengila, communément appelé Ne Muanda Nsemi – « l’esprit créateur » en kikongo, la langue de l’ethnie Kongo – lancé à ses partisans pour qu’ils « chassent » de la province les personnes n’appartenant pas à cette ethnie, majoritaire au Kongo Central, qui a provoqué la réaction du gouvernement. Une opération policière e-


L'AUTEUR
HRW




Autres titres
Congo RDC En Ituri, Michelle Bachelet souligne que la tragédie a trop duré et doit cesser
Congo RDC Le Comité contre la torture veut la libération des prisonniers politiques et la

Congo RDC La justice requiert contre Jean-Claude Muyambo, 60 mois de prison
Congo RDC Subornation de témoin à la CPI : Un an de plus pour Bemba

Congo RDC La CPI accuse Bosco Ntaganda de manipuler des témoins
Congo RDC CPI: affaire Thomas Lubanga, son avocat pour une cérémonie traditionnelle de réc





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020