Vous êtes sur la version Archive de iciLome.
Visitez la nouvelle version
Politique
Togo

Togo - Les Evêques exigent de véritables réformes politiques

iciLome

Commenter | Lu : 5965 fois

Dans son communiqué final sanctionnant sa deuxième session ordinaire de l’année, tenue du 16 au 19 juin à Lomé, la Conférence des Évêques du Togo s’est prononcée sur la situation sociopolitique que traverse actuellement le pays. Le hold-up électoral du 22 février dernier a été remis sur le tapis.

Les Évêques disent avoir observé, à regret, qu’à l’image des autres élections qu’a connues le Togo, celle du 22 février 2020 a été marquée par de « nombreuses irrégularités » qui ont d’ailleurs plongé le pays dans un mouvement prévisible de contestations dès la proclamation des résultats.

« C’est lieu de rappeler que, sans une sérieuse réforme du cadre électoral en vue d’une d’élection libre, transparente, crédible et paisible, la démocratie ne peut pas réellement fleurir au Togo », indique le communiqué de l'épiscopat.

A en croire les prélats, tant que la vie sociopolitique togolaise sous le règne de Faure Gnassingbé sera dominée par l’armée, tant que la corruption et l’impunité seront érigées en mode de gouvernance, tant que les pouvoirs législatifs et judiciaires ne seront pas réellement indépendants, les tensions ne pourront jamais s’apaiser au Togo.

Ils dénoncent au passage l’impunité dont jouissent les auteurs et commanditaires des cycles de violences policières et d’assassinats que le pays avait dernièrement connus. Pour ces hommes de Dieu, tant que les auteurs et les commanditaires de ces actes de violence ne seront pas sanctionnés, les remous politiques seront inévitable dans le pays.

« Tant que le mensonge sera utilisé en particulier dans les médias et sur les réseaux sociaux comme stratégie de déstabilisation des personnes et des institutions, tant que la ruse sera employée comme moyen de conquête et de conservation de pouvoir, enfin, tant que la violence ne sera pas condamnée et enrayée, les auteurs et les commanditaires sanctionnés, les remous politiques seront inévitables dans notre pays », préviennent-t-ils.-










Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2024