Vous êtes sur la version Archive de iciLome.
Visitez la nouvelle version
Politique
Togo

Togo - Père Affognon : « Moi-même je ne partage pas tout le contenu des propos de Mgr Kpodzro »

iciLome

Commenter | Lu : 8441 fois

Reçu dimanche dans l’émission "D12" du confrère Pierrot Attiogbé sur la radio Pyramide FM, le Révérend Père Pierre-Marie Charnel Affognon du Mouvement des forces vives « Espérance pour le Togo » s’est prononcé sur l’actualité sociopolitique du pays, notamment la position de la Conférence des Évêques du Togo face à la gouvernance du Togo, la pandémie Covid-19 et l’élection présidentielle du 22 février dernier. Le prélat a proposé des pistes de solutions pour une sortie de crise politique.

D’entrée de jeu, le Révérend Père Affognon a tenté de présenter « ses excuses » à tous ceux qui ont été blessés par les propos de Mgr Philippe Kpodzro dans le cadre de la présidentielle du 22 février dernier.

« Parce que moi-même je ne partage pas l’ensemble du contenu de ce que ce père de la foi a laissé à la place publique, mais je ne suis pas en train de jugé Mgr Kpodzro, je suis en train de me positionner par rapport au contenu de certaines de ses déclarations. Cela dit, le combat de Mgr Kpodzro, je crois que c’est un combat noble, c’est un combat pour l’alternance, mais il y a des personnes qui sont profondément blessées par certains de ses propos. (…) Mais il ne faut pas que les gens réduisent toute l’Eglise catholique du Togo à Mgr Kpodzro qui est un évêque émérite », a souligné le Père Affognon.

Revenant sur le dernier message de la Conférence des Évêque du Togo (CET), le prélat trouve anormal qu’on accuse l’épiscopat de faire du mimétisme. A en croire l’homme de Dieu, la mission des Évêques n’est pas pour briser le tissu social.

Le Porte-parole du Mouvement « Espérance pour le Togo » dézingue au passage tous ces fidèles catholiques qui disent que la politique n’est pas leur affaire.

« Quand un catholique dit que je suis catholique donc je ne me mêle pas à la politique, c’est quelqu’un qui a péché. Il a péché. Parce que selon la doctrine sociale de l’Eglise, ce sont les fidèles qui doivent être au cœur de la réalité politique, économique, culturel etc. C’est pourquoi je me suis souvent étonné quand les gens disent que ce sont les Évêques qui doivent être au-devant de la lutte pour qu’on puisse arriver à l’alternance. Mais c’est complètement erroné. On prend souvent le cas du Congo à titre d’exemple. Mais au Congo, ce sont les laïcs qui ont fait le plus grand boulot. Que les Togolais arrêtent de dire : moi je suis chrétien, je ne fais pas la politique. Et après se mettre sur les réseaux sociaux pour insulter les leaders religieux et ensuite dire que tout le monde doit faire comme Mgr Kpodzro », a indiqué l’homme de Dieu.

Suivez plutôt !-










Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2024