Faits divers
Togo

Togo - Ebomaf et ses bulldozers sèment la désolation sur la voie Lomé-Kpalimé

iciLome

5 Commentaires | Lu : 8979 fois

Mercredi 17 juin dernier, lors du lancement officiel des travaux de réhabilitation de la nationale N°5 (la route Lomé-Kpalimé), Aboka Kossi, maire de la commune Golfe 5, avait donné un délai d’à peine une semaine aux occupants illégaux de la voie de débarrasser le plancher avant le début du chantier.

« Il est demandé à tous les occupants de l'emprise de la route (Lomé-Kpalimé, ndlr) de la libérer à compter de ce vendredi 19 juin 2020 afin de favoriser le bon déroulement des travaux », indique la note du Monsieur le maire du Golfe 5.

Mais tout porte à croire que le délai donné était insuffisant pour ces occupants qui ont érigé leur commerce au bord de ladite nationale. Ce weekend, ces commerçants qui ont installé leur boutique au bord du tronçon Todman-Sanguera ont reçu la visite des bulldozers de l’entreprise burkinabè Ebomaf à qui le gouvernement togolais a confié le chantier de rénovation de la voie Lomé-Kpalimé, longue de 120 km.

C’était le comble. Un véritable tsunami, cette opération de désengorgement. Les gros mastodontes de l’entreprise burkinabè n’ont eu aucune pitié pour ces propriétaires-











Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020