Vous êtes sur la version Archive de iciLome.
Visitez la nouvelle version
Société
Togo

Togo - Pasteur Edoh Komi : « Dans les jours à venir, nous allons organiser une grande manifestation contre TogoCom et Moov Togo »

iciLome

Commenter | Lu : 3761 fois

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK) « la voix des sans voix » n’a pas encore fini avec les opérateurs de réseau mobile au Togo. Après les journées sans achat de crédit et data observées les 16 et 30 août derniers, l’organisation du Pasteur Edoh Komi promet d’autres actions d’envergure dans les jours à venir, si les responsables de ces sociétés de télécommunication n’expliquent pas aux consommateurs togolais ce qui se passe exactement.

« Vous vous souscrivez au forfait internet, non seulement la connexion est lente, mais en plus le forfait finisse rapidement. Tout ça énerve nous les consommateurs. Et malgré nos multiples plaintes, ces sociétés ne sont jamais venues sur les médias pour nous expliquer ou clarifier ce qui se passe réellement.

Les 16 et 30 août derniers, nous avons lancé un boycott des produits de TogoCom et Moov Togo comme une réponse au coût élevé de communication dans le pays. Mais rien, ces deux compagnies n’ont pas réagi. C’est comme si le chien aboie la caravane passe. Et c’est ça qui énerve les Togolais. Les consommateurs veulent comprendre ce qui se passe, mais les responsables des sociétés de communication ne disent rien », a dénoncé Pasteur Edoh Komi ce matin sur la radio Zéphyr.

A entendre le président du MMLK, le gouvernement togolais et les responsables de TogoCom et Moov Togo doivent situer les consommateurs sur le réel problème.

« Au moins, qu’ils nous disent ce qui se passe. On veut les entendre. On veut qu’ils nous disent ce qu’ils font ou qu’ils nous expliquent le mécanisme. Même le ministre de l’Economie numérique ne dit rien sur le sujet. Personne ne dit rien aux Togolais. Il y a par exemple la validité des crédits ou forfaits. On vous dit que vous avez 7 jours de validité. Dès que ça arrive à terme, à 23h 59, on vous enlève le crédit restant ou le forfait internet restant. On fait bonus, tout le monde court pour acheter. On vous donne 3 jours de bonus. Mais après les 3 jours, on enlève tout, même si vous avez un bonus de 10. 000 francs CFA. Mais il faut quand même prolonger la durée de validité des crédits et forfaits », a plaidé le 1er Adjoint au Maire du Golfe 2.

Ce qui fait encore mal dans cette histoire, c’est le fait que les services de ces sociétés de télécommunication sont chers et défectueux.

« Nous sommes leurs partenaires, donc il faut qu’ils nous expliquent ce qui se passe. Dans les jours à venir nous allons organiser une grande manifestation contre ces sociétés », a annoncé Pasteur Edoh Komi.-










Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2021