Politique
Togo

Togo - Présidentielle 2020 : un hold-up prémédité, selon Agbéyomé Kodjo

iciLome

4 Commentaires | Lu : 2841 fois

L’ancien Premier ministre, candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro à la présidentielle du 22 février 2020 au Togo, continue de soutenir que les résultats issus de l'élection ont été truqués.

Le mardi 3 mars dernier, la Cour constitutionnelle a proclamé Faure Gnassingbé au pouvoir depuis 2005, après la mort de son père, le Gal Gnassingbé Eyadema, vainqueur de la présidentielle.

Faure Gnassingbé, en effet, est crédité de 70,78% des suffrages exprimés, contre 19,46% pour l’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo, selon les résultats donnés par la Cour constitutionnelle du Togo.

Pour le candidat de la Dynamique Kpodzro, ces résultats sont insoutenables. Même depuis sa cachette – puisque visé par un mandat d’arrêt face à son refus de reconnaître la victoire de Faure Gnassingbé – le leader du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) continue par contester les résultats. Sur son compte Twitter ce jeudi, il parle d’« Un Hold Up prémédité » avec la bénédiction de la CEDEAO et de l’Union africaine.



« ECOWAS (en français, CEDEAO – ndlr) et l'UA ont certifié de faux résultats. Un acte criminel contre le peuple. Pour l'un, c'est Dieu qui donne le pouvoir et non les urnes, pour le second, il recommandait au prélat l'acceptation du verdict des faussaires. Incroyable », a-t-il écrit.

Dans sa fronde, Agbéyomé Kodjo est allé, rappelons-le, jusqu'à nommer un chef de gouvernement avec plusieurs autres ministres. De son côté, Faure Gnassingbé travaille déjà avec son gouvernement, dirigé par Victoire Tomegah Dogbe. Ils ont tenu le premier Conseil des ministres mercredi.

Rayan Naël-










Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020