Société
Togo

Togo - Litige foncier à Sikacondji : Scan Togo apporte des précisions sur l’affaire

iciLome

1 Commentaires | Lu : 1674 fois

Jeudi dernier, la société d’exploitation de calcaire SCANTOGO a abordé avec la presse, le litige foncier dans lequel elle est impliquée dans la préfecture de Yoto, plus précisément à Tabligo (plus de 70 km au nord de Lomé).

Les remous autour de l’affaire ont suscité l’intérêt des responsables de l’usine à éclairer l’opinion et de laver toute diffamation. D’après Jean Adolehoume, Directeur administratif de Scan Togo, le nœud du conflit, c’est le comptage des biens sur des terres baillées auprès des propriétaires du milieu.

«…C’est un problème de comptage de biens avec des demandes d’indemnisation qui ne sont pas légitimes et justifiés. Il y a des affaires qui sont pendantes au tribunal. La procédure d’indemnisation des biens de ScanTogo est très claire et transparente. On identifie les terrains, on identifie les propriétaires, on procède donc à l’indemnisation de la superficie et des biens. Parfois, il y a le propriétaire qui n’est pas l’exploitant donc lui il prend l’argent de la terre et l’exploitant prend celui des biens. Maintenant au niveau des biens, à tort, les gens pensent que plus ils sont nombreux, plus l’argent sera conséquent. On indemnise les biens qu’on retrouve là-dessus quel que soit le nombre de personnes qui sont des exploitants », a confié Jean Adolehoume.

Il a poursuivi : « Il s’est fait que sur environ 300 hectares à louer, le total des frais à payer faisait plus d’un milliard de francs CFA, ce qui n’était pas possible ».

Après la réunion, le Comité des propriétaires terriens et les responsables de la société se sont accordés pour le comptage des plants y compris les petits poussés afin de pouvoir indemniser chacun à sa juste valeur.

Ceci n’aurait pas plus aux fraudeurs qui se voyaient démasqués. « Contrairement à ce qui se raconte, SCANTOGO n’a jamais été condamnée à verser une somme à aucun propriétaire et qu’elle a refusé d’honorer », ont souligné les responsables de ScanTogo.

A la question de savoir qui est à la base de tout de vacarme, le Directeur administratif du groupe y répond : « On est des grandes personnes, on n’est pas naïf, nous aussi on a des oreilles pour écouter ».
-







Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle





 1   Clement GAVI
Lundi, 23 Novembre 2020
  «...C'est un problème de comptage de biens avec des demandes d'indemnisation qui ne sont pas légitimes et justifiés. Il y a des affaires qui sont pendantes au tribunal. La procédure d'indemnisation des biens de ScanTogo est très claire et transparente. On identifie les terrains, on identifie les propriétaires, on procède donc à l'indemnisation de la superficie et des biens. Parfois, il y a le propriétaire qui n'est pas l'exploitant donc lui il prend l'argent de la terre et l'exploitant prend celui des biens. Maintenant au niveau des biens, à tort, les gens pensent que plus ils sont nombreux, plus l'argent sera conséquent. On indemnise les biens qu'on retrouve là-dessus quel que soit le nombre de personnes qui sont des exploitants », a confié Jean Adolehoume.

Ce Jean Adolehoume, Directeur administratif de Scan Togo, je le connais tres bien et il me connait tres bien. depuis l'enfance a Lome. Tout comme Pacome Adjourouvi, le 4e vice president de ce que la dictature nomme assemblee nationale, il est membre du Parit Socialiste en France, a Paris, dans le 20 e arrondissement et un combinard. Ils doivent arreter d'embeter les populations de leur cynsme. Nous savon qui ils sont et ce qu'ils font.


Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020