Vous êtes sur la version Archive de iciLome.
Visitez la nouvelle version
Politique
Togo

Togo - Primature : Agbéyomé aurait décliné l'offre

iciLome

Commenter | Lu : 4927 fois

Le candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro assure qu'il a refusé le poste de Primature à lui offert par son principal adversaire politique déclaré vainqueur de la dernière élection présidentielle.


Dans sa longue lettre ouverte à Faure Gnassingbé, le candidat du DMK, Agbéyomé Kodjo (crédité de 19,46% des suffrages, contre 70,78% pour le sortant, selon les résultats de la présidentielle du 22 février 2020 proclamés par la Cour constitutionnelle) continue d'affirmer qu’il est le vrai gagnant des élections.

En l’en croire, malgré les multiples manœuvres du pouvoir de Lomé pour le « contraindre à abandonner toute revendication » qui n’ont pas abouti, le poste de Premier ministre lui avait été proposé. Une offre qu'il aurait déclinée.

« Vous avez voulu qu’en dépit de la victoire du peuple dont je suis le dépositaire que je reconnaisse la vôtre fabriquée, virtuelle, contre un poste de Premier ministre avec des avantages et privilèges. C’est dans cette perspective que j’ai reçu plusieurs de vos émissaires, le Ministre Atcha DEDJI, dans un premier temps, et le Général Ministre Damehane YARK, dans un second temps par l’entremise de Me Martial AKAKPO.

Ce dernier craignant vos représailles, simule dans la presse récemment une amnésie faisant croire à l’oubli de la conversation que nous eûmes, au cours de laquelle il m’annonçait avoir pris connaissance de ma large victoire de retour d’une mission à l’étranger et il s’inquiétait du sort du Prélat s’il advenait que je cédais à votre volonté en acceptant l’offre », a écrit Agbéyomé Kodjo.

Puis d’ajouter : « La troisième initiative est celle conduite par Monseigneur Nicodème BARRIGAH à la suite du message que deux de vos émissaires le Ministre Gilbert BAWARA et SEM Marc VIZY Ambassadeur de France au Togo, lui ont apporté le 20 avril 2020, selon lequel vous reconnaissez la victoire de la DMK, tout en cherchant un accord de répartition des rôles, vous à la Présidence de la République, et moi à la Primature avec des pouvoirs plus étendus ».

Dans un tweet ce jeudi, le chef du Mouvement Patriotique pour la démocratie et le Développement (MPDD) en appelle à Emmanuel Macron, le président français et au secrétaire général des Nations unies, António Guterres.



Il précise que « devant son refus, il subit la violence avec interdiction de ne plus réclamer sa victoire ». Depuis plusieurs mois, Agbéyomé Kodjo vit dans la clandestinité. Un mandat d'arrêt pèse contre sa personne.

Rayan Naël
-










Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2021