Vous êtes sur la version Archive de iciLome.
Visitez la nouvelle version
Politique
Togo

Togo - Tripatouillages de la Constitution en 2005 : Nathaniel Olympio veut qu’on en fasse mention dans les livrets

iciLome

Commenter | Lu : 1355 fois

Au Togo, le tripatouillage de la Constitution est un sport favori du régime cinquantenaire. La loi fondamentale de la IVe République, adoptée par référendum le 27 septembre 1992 et promulguée le 14 octobre 1992, a plusieurs fois fait objet de modifications. Seulement sur les livrets, certaines de ces modifications n’ont jamais été mentionnées. Ce qui frustre au plus haut point le président du Parti des Togolais, Nathaniel Olympio.

Sur sa page Facebook, l’opposant exprime son indignation face à cette légèreté volontaire de la part du régime RPT-UNIR qui passe maître dans l’art du charcutage de la Constitution. Selon Nathaniel Olympio, sur les livrets, il n’est pas fait mention des deux (2) révisions constitutionnelles importantes intervenues en 2005, juste après le décès du Général Eyadema. Celles ayant intervenu les 6 et 21 février 2005 et qui ont respectivement permis à Faure Gnassingbé de prendre la place de son père, Eyadema Gnassingbé et de quitter ensuite le pouvoir.

« Une première modification est intervenue en urgence le 6 février 2005, après le décès du Général la veille, et la seconde le 21 février de la même année. Supprimés lors de la modification du 6 février pour permettre à Monsieur Faure Gnassingbé de devenir Président de la République et d’achever le mandat de son prédécesseur, les articles 65 et 144 ont été ramenés dans la Constitution le 21 février, dans leurs termes d’avant modification du 6 février. Le journal officiel du 24 février 2005 fait mention de ces deux modifications », a posté l’homme politique.

Mais le constat c’est que sur la couverture des livrets édités après les modifications de février 2007 et de mai 2019, il n’est précisé nulle part qu’il y a eu des modifications les 6 et 21 février 2005. Même à Editogo qui édite les livrets, il n’y a aucun exemplaire de Journal officiel portant sur les deux modifications constitutionnelles du 6 février 2005 et du 21 février 2005.

« On ne trouve auprès d’Editogo aucun exemplaire de livret présentant les deux versions modifiées les 6 et 21 février 2005 », a-t-il souligné.

Le leader du Parti des Togolais dit avoir déjà interpellé la Ministre, Secrétaire Générale de la Présidence de la République, Mme Sandra Johnson, sur le sujet afin qu’elle puisse éclairer les Togolais.

« S’agit-il d’une omission qui se répète depuis février 2005 ou d’une décision officielle de ne pas mentionner ces modifications sur les livrets ? Quoi qu’il en soit, l’histoire de notre pays ne doit pas être mutilée. Rétablissons les faits ! », a conclu l’ex responsable de la C14.

Godfrey
-










Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2021