Politique
Togo

Togo - Thomas N’soukpoé : « Le régime reproche à Esaïe Dékpo le fait d’avoir révélé sa prophétie à la face du monde »

iciLome

10 Commentaires | Lu : 2177 fois

Le prophète Esaïe Dékpo pourra rejoindre sa famille d’ici quelques jours. L’homme de Dieu qui a prophétisé contre le régime de Faure Gnassingbé a été jugé hier mercredi et condamné à 36 mois de prison, dont 32 avec sursis.

Le prophète ayant déjà purgé 3 mois et demi de sa peine en prison civile de Tsévié devrait normalement être relâché le 14 janvier prochain. A la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK), cette décision du président du Tribunal de Lomé met du baume au cœur.

Thomas Kokou N'soukpoé du Bloc d’action pour le changement (BAC) et porte-parole dudit prophète exprime sa satisfaction : « C’est un sentiment de joie qui nous anime pour avoir assisté au délibéré du procès du prophète Esaïe contre l’Etat togolais. Le président du Tribunal a condamné le prophète à 36 mois d’emprisonnement à sorti de 32 mois de sursis. Ce qui veut dire que le prophète Esaïe aura à faire 4 mois à la prison. Tout calcul fait, il a déjà fait 3 mois et demi, et il ne lui reste que quelques jours. Le 14 janvier, il doit être normalement libéré », a-t-il fait savoir.

Ce responsable de la DMK remercie au passage, « le président du tribunal de Lomé, le Procureur, le ministre de la Justice et le chef de l’Etat » pour avoir décidé de libérer le prophète Esaïe qui, en principe, a été arbitrairement arrêté dans une totale violation de sa liberté d’expression et d’opinion.

A entendre Thomas N’soukpoé, l’une des raisons pour laquelle le prophète Esaïe Dékpo a été interpellé et jeté en prison, c’est le fait d’avoir révélé sa prophétie à la place publique, sans pour autant pris le soin d’approcher les personnes concernées par cette prophétie.

« On nous a reproché le fait d’avoir révélé la prophétie à la face du monde. On nous a dit que nous devons normalement aller vers les autorités qui sont concernées par cette prophétie. Nous avons appris beaucoup de choses à travers ce procès. Désormais on saura quelle démarche menée. Mais je ne pense pas qu’à la sortie de prison, le prophète Esaïe va se taire », a-t-il souligné.

Pour rappel, l’homme de Dieu avait été interpellé après avoir prophétisé le chute du régime de Faure Gnassingbé avant de l'année 2020.

Godfrey Akpa-










Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2021