Une maintenance majeure de notre portail web est prévue pour ces 16 et 17 Janvier 2021.
Politique
Togo

Togo - Eric Dupuy : « Mgr Kpodzro a tué l’opposition togolaise »

iciLome

46 Commentaires | Lu : 3424 fois

Les responsables de l’Alliance Nationale pour Changement (ANC) ont toujours du mal à digérer le soutien de Mgr Kpodzro à Gabriel Kodjo Agbéyomé lors de la dernière présidentielle. Le nom du prélat est sur toutes les lèvres, et au centre des critiques. Les détracteurs de la DMK ne manquent pas d’occasions pour tirer à boulet rouge sur l’homme de Dieu.

A les en croire, le malheur qui arrive actuellement à l’opposition togolaise est à mettre à l’actif de l'archevêque émérite de Lomé. « Mgr Philippe Kpodzro a œuvré à éteindre ou tuer l’opposition togolaise », a lâché Eric Dupuy dans une interview accordée à la chaîne YouTube, Togo Infos.

Selon le chargé à la communication de l’ANC, « l’immixtion » du prélat dans la vie politique togolaise a créé un véritable boxon dans le landerneau.

« Un travail de plusieurs décennies, totalement détruit par une campagne de dénigrement, de mensonge, d’attaque personnelle contre des partis politiques, des dirigeants politiques, notamment Jean-Pierre Fabre de l’ANC, qui ont été traités de tous les noms. Il ne faut pas oublier que cela a commencé depuis 2019 quand Mgr Kpodzro, dans une église, a traité Jean-Pierre Fabre de Juda. C’est grave », a-t-il déploré.

Suivez plutôt l’interview dans son intégralité

Godfrey Akpa-







Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle





 46   Procureur!!
Samedi, 9 Janvier 2021
Réponse à 44-Koromsa
  Très belle démonstration mais reste l'essentiel.

Que Agbeyome et son guide prélat sortent les PV de leur gain. C'est si difficile que ça? C'est ce que tous les tribunaux ont demandé à TRUMP dans son enfantillage. Incapable, il a été débouté de toute part. Sinonl la logique voudrait qu'on gagne sans preuve. Rendez vos petits-frères scientifiques en raisonnement !


 45   Tanga
Samedi, 9 Janvier 2021
  L' opposition doit se connaitre pour ne pas laisser la piste aux faux oppositions.
Une association large avec le DMK, PNP, CAR, ANC,.....etc sera la bien venue pour le peuple togolais
et ceci pour un nouveau rebondi de l' opposition.

 44   Koromsa
Samedi, 9 Janvier 2021
  Compatriotes, n'essayez pas de discutez avec les esprits partisans, car la situation les dépasse largement. Jamais ils ne pourront comprendre quoi que ce soit à ce que nos amis allemands appellent justement le zeitgeist. Lorsqu'on reste aveuglé par le militantisme béat, on a des œillères vissées que sur les intérêts d'un parti, de son leader, etc... Il faut pouvoir se poser les bonnes questions, car le militant aveuglé, ne peut y voir de suite qu'un "pro Agbéyomé" ou "pro DMK" ou je ne sais quoi encore...puisque dans la petitesse de leur monde, ils ne connaissent que "pro ceci, pro cela", anti ceci etc.
Sinon, dire aujourd'hui que Faure Gnassingbé a usurpé le titre de président au détriment de la DMK ne doit faire de facto, de qui que ce soit, un pro Gabriel Kodjo, ou mieux un anti Jean-Pierre FABRE: et c'est là l'erreur historique que l'ANC est en train de commettre!

Voici ce que je pense et je l'ai déjà écrit:
oui il y a visiblement un problème d'inimité entre ces candidats de l'opposition au dernières frauduleuses. A eux de nous dire les yeux dans les yeux à quand remonte leur désamour, puisqu'on les a déjà vu ensemble devant le peuple, sur le podium dans le cadre de la fameuse CST par exemple. Ils étaient même censés avoir "brûler les marchés de Lomé et de Kara ensemble"! Alors , entre "Pyromanes" qui se connaîtraient depuis fort longtemps, et qui ont pu "se pratiquer" dans un passé récent, d'où vient le problème? FABRE est-il crédible aujourd'hui de rappeler que AMK n'est pas fréquentable?
Oui, il y a eu un vrai souci pour avaler la pilule du choix du candidat de la DMK. Oui, sans doute, tout ne fut pas claire comme de l'eau dans l'émergence de cette DMK. Oui, Mgr KPODZRO a pu par maladresse, ou sans doute, emporté par la passion de la cause qui lui importe, cloué publiquement au pilori le candidat qui n'a pas voulu se "prosterner" pour partager sa vison des choses. Oui, sur ce point, la colère, voire la frustration du militant de l'ANC est une des plus légitime!

Mais, je crois surtout que Oui, la touche Mgr Kpodzro, son discours sans ambiguïté ciblé sur l'alternance a sans aucun doute porté le candidat AMK dans les urnes. Que les populations ont été sur ce coup, plus matures que les politiciens, en répondant en toute discernement aux supplications de Mgr pour le vote à "son" candidat aue l'ANC a beau ironiquement désigné du "saint esprit". Je crois que sans l'implication du prélat on aurait eu une abstention plus massive pour ce scrutin que d'aucuns avaient déjà décrié et avaient appelé l'opposition dont l'ANC, à ne pas s'y prêter. OUI, les éléments factuels en lien avec la gestion des suites de ce scrutin par le pouvoir et ses organes impliqués (CENI, Cour Constitutionel, Sécuritat...) plaident de façon concordante pour la piste de " l'écrasante victoire" de la DMK sur le RPT. Et c'est là où, l'ANC a tort de vouloir nous ramener aux conditions de la candidature de la DMK, à ses comptes non réglés avec ses anciens amis d'hier (CDPA, DSA et autres...), au passé (bien connu au demeurant, de tous les togolais) d'AMK etc... Pendant ce temps, elle refuse de voir que le peuple assoiffé d'alternance, lassé de tout ce qu'a été essayé par le passé, a pu saisir la touche Mgr Kpodzro, son discours sans ambiguïté ciblé sur l'alternance pour espérer réaliser son rêve...autrement. Fût-il à travers la candidature de ce personnage pas au goût de l'ANC. C'est écœurant de voir "le chef de fil de l'opposition" et sa suite, débiter tels des perroquets, un peu partout sur les media, des éléments de langage, affirmant comprendre que le peuple est "manipulé", ou aurait tort "de vite se décourager", ou n'aurait pas une culture de lutte, telle celle de "nos aînés nationalistes"..et patati, patata

Une chose est sûre, même si on ne doit pas partager tout ce que dit la DMK, Mgr Kpodzro aura indubitablement ainsi versé du sable dans le gari, ou des cailloux dans le pot de Tchouk du RPT-UNIR. Visiblement, il va sans dire que le "jeune doyen" et sa minorité pilleuse, ne s'attendaient pas à un tel scénario . Eux, qui avaient déjà bien longtemps préparé leur "victoire habituelle" sur l'ANC, et son candidat, qu'ils pourront toujours diaboliquement présenter, avec la complicité des même chancelleries et (de leur Françafrique), comme un "extrémiste", ou un "inexpérimenté" pas préparé pour gérer les affaires d'État", ou un "nationaliste qui déclenchera une chasse au sorcières".., etc.
A travers ce vote, c'est plutôt un signal teinté de "real politik" qui était ainsi envoyé à la classe politique. Il lui appartenait de s'en emparer au sortir des urnes pour en définir les conditions, poser peut-être les nécessaires garde-fous, rentrer en incontournable conclave pour laver les affronts qu'ils se sont faits etc,... puis , bon sang, ...ARRACHER LE POUVOIR des mains la Pègre !
Hélas, la suite, on la connaît; l''éternel musique: certains dans ce contexte préfèrent se parer de vertu, ne trouver aucune poutre dans leurs propres yeux, et décerner des prix Nobel de mensonges aux autres, à qui on doit dénier le doit de se réclamer de l'opposition. Tout est claire semble t-il d'un côté et "obscure" de l'autre! Et doit être 'puni" ou pris en otage, le peuple qui prétend faire preuve de discernement sur la situation togolaise, ou chercherait à explorer des voies autres pour atteindre l'impossible alternance...
Triste!



Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2021