Une maintenance majeure de notre portail web est prévue pour ces 16 et 17 Janvier 2021.
Politique
Togo

Togo - Le MPL fait le bilan de 2020 et se projette dans le futur

iciLome

3 Commentaires | Lu : 630 fois

Conférence de presse ce matin, le Mouvement du Peuple pour La Liberté (MPL) a fait le diagnostic de la situation sociopolitique et lance un appel à tous les leaders de l'opposition.

DÉCLARATION LIMINAIRE

Notre pays le Togo vient de clôturer l'année 2020 qui a été, pour la classe politique et pour l'ensemble des citoyens, une année particulière marquée par les déceptions politiques, les crimes politiques et économiques et une crise sanitaire qui sévit jusqu'à ce jour.

Le Mouvement du Peuple pour La Liberté, au lieu d'un discours de vœux traditionnel au peuple togolais et à ses militants, a voulu, une fois encore, saisir l'occasion pour plancher sur les grands événements ayant marqué l'année qui vient de s'achever et à explorer les pistes pour le devenir de ce pays que nous avons en partage.

Sur le plan politique, malgré les mises en garde du MPL, les partis politiques de l'opposition ont encore, une fois de plus, accompagné ce régime à une élection présidentielle sans avoir les garanties nécessaires de contrôler et de garantir la victoire du peuple ni la capacité de récupérer le pouvoir et de l'exercer dans l'éventualité d'une victoire.

Au contraire, cette élection du 22 février 2020 a eu le mérite de creuser davantage le fossé déjà béant qui existait entre les combattants d'un même bord politique. Cette opposition qui continue de s'entredéchirer, par attaques verbales sur les médias ou sur les réseaux sociaux, laisse libre cours au régime cinquantenaire pour déployer ses tentacules et asseoir son hégémonie sur le pays.

La participation à cette élection a contribué au découragement du peuple togolais. C'est pourquoi, malgré les appels incessants à la résistance, le peuple, s'estimant victime d'une escroquerie politique, est resté inactif jusqu'ici.

Le MPL appelle au sens du patriotisme de ses pairs de l'opposition pour qu'ensemble nous nous remettions rapidement au travail, afin de redonner espoir à ce peuple meurtri qui ne demande que la rigueur et la discipline dans la lutte en vue de son aboutissement.

C'est seulement à ce prix que nous pourrions faire barrage à ce régime qui, fort de ses expériences en fraude électorale, prépare *à nouveau une autre mascarade pour les régionales.

Sur le plan sanitaire, le monde entier a été secoué par un virus : la COVID-19 ; il a modifié nos habitudes, changé nos mœurs et a mis à genoux notre économie, jetant ainsi au chômage beaucoup de nos compatriotes sur qui pesait déjà le poids du sous-emploi.
C'est ici le lieu de relever la gestion sécuritaire hasardeuse dont font preuve nos dirigeants.

Des citoyens togolais ont été, pour les uns, abattus froidement, pour les autres battus à mort, sous le simple prétexte d'avoir violé le couvre-feu instauré à cet effet, ou pour n'avoir pas respecté les gestes barrières édictés par les autorités, et tout ceci dans l'impunité totale.

Concernant les mesures d'accompagnement que le gouvernement avait instaurées, nous avons noté une gestion sélective et discriminatoire qui a écarté des milliers de citoyens de ces mesures, alors qu'ils en avaient cruellement besoin.

La Représentation Nationale qui a pour rôle le vote des lois et le contrôle de l'action gouvernementale a, malheureusement, délégué ses pouvoirs au gouvernement pour une gestion efficiente de la crise et n'a pas daigné demander des comptes à ce dernier sur l'usage qu'il en a fait. Le MPL trouve cela regrettable et exhorte notre Assemblée Nationale à jouer pleinement son rôle.

En ce qui concerne les libertés publiques, nous avons noté une nette régression des libertés de la presse. Le MPL a assisté en son temps, avec regret et amertume, à la condamnation du journal _L’ALTERNATIVE_ et de son Directeur de publication Mr Ferdinand AYITE dans le procès qui les opposait au sieur ADJAKLI. A cela s'est ajouté le harcèlement d'autres organes de presse notamment le quotidien _Liberté_, _La Fraternité_, pour ne citer qu'eux.

Une dictature n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi. C'est pourquoi le Mouvement du Peuple pour La Liberté, à l'orée de cette nouvelle année, lance un vibrant appel à la remobilisation du peuple togolais. Il est temps de se ressaisir et de reprendre le flambeau de la lutte. Le découragement et la résignation n'auront que pour conséquence la pérennisation du régime qui nous dirige malgré nous, depuis deux quarts de siècles. C'est cet appel à l'union de la population que le MPL appelle la RÉVOLUTION CITOYENNE.

Elle est la convergence de nos énergies autour d'un idéal pour œuvrer à l'épanouissement des générations futures.
N'oublions pas que la liberté n'est jamais volontairement donnée par l'oppresseur. Elle doit être exigée par l'opprimé.

Mesdames et Messieurs, avant de nous séparer, permettez-moi, au nom du Bureau National, au nom de tous les Militants MPL et en mon nom personnel, de vous adresser nos vœux les meilleurs pour cette année 2021. Que cette année soit pour chaque fils et chaque fille de la mère patrie une année de grande espérance pour la marche vers l'idéal tracé par les pères fondateurs de notre nation.
A l'ensemble de la presse togolaise qui joue un rôle prépondérant pour l'avènement d'un État de droit au Togo, nous réitérons notre gratitude et nos vœux les meilleurs.

Je finis avec cette citation de Norbert ZONGO : _MALHEUR AU PEUPLE COUCHÉ. C'EST LA POSITION QUE LES DICTATEURS PRÉFÈRENT VOIR PRENDRE PAR LEURS SUJETS. C'EST AUSSI LA POSITION QUI PRÉVAUT DANS LES CIMETIÈRES. DIEU N'AIDE PERSONNE S'IL RESTE COUCHÉ!!!_

Que Dieu bénisse le Togo

Je vous remercie

La Présidente Nationale

KOUMI A-LEY MAWUTO-







Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle





 3   tedlesaint1
Jeudi, 14 Janvier 2021
  On se demande qu'est-ce que ces illuminés du Mouvement du Peuple pour la Liberté (MPL) mettent dans ce qu'ils appellent la Révolution Citoyenne? Il ne faut pas chercher à embrouiller les gens; une révolution populaire reste une révolution avec ses conséquences à savoir la destruction, la désolation et la mort. Les Togolais n'en veulent pas. On sait quand cela commence mais jamais comme cela va se terminer. Depuis quand les gens ont vu une population prendre en main son destin sans l'intervention d'un leader qui guide et éclair la masse c'est-à-dire le peuple. Ce discours de révolutionnaire n'est plus d'actualité. Le Président de la République Faure Gnassingbé a qui le peuple a renouvelé sa confiance s'attèle dans la riposte à la pandémie de la Covid-19 dans un premier temps et par la suite à relever le défi du développement du pays. Les aventuriers politiques et les vendeurs d'illusions, le Togo n'en veut plus.

 2   Kozah Nostra
Jeudi, 14 Janvier 2021
Réponse à 1-Avouantheboss
  C'est vrai qu'il y a des cas psychiatriques au Togo et le plus grave n'est autre que le chef de la Kozah Nostra, le maboule Faure FRAUDE Aveleleleble GNASSINGBE !!!
Donc AvouantheCHACAL, va soigner d'abord ton maître Faure le timbré !!!

 1   Avouantheboss
Mercredi, 13 Janvier 2021
  Eh! Yésuvi ! Il y a des cas psychiatriques au Togo hein !
C'est quoi encore ces aventurières ?! On dirait des Hippies des années 60, ceux qui ont fait la révolution sexuelle.
Si vous ne me croyez pas, observez attentivement le regard de la fille qui est avec eux. Elle n'a rien à foutre de ce qui se passe autour d'elle. Elle ne rêve qu'à jouir ded bénéfices de la révolte de mai 1967!


Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2021