Vous êtes sur la version Archive de iciLome.
Visitez la nouvelle version
Politique
Côte D'Ivoire

Côte D'Ivoire - Guillaume Soro ne participera pas aux législatives

iciLome

Commenter | Lu : 2257 fois

Les élections législations sont programmées au 6 mars prochain et elles mobiliseront plusieurs partis politiques de l’opposition sauf que le Mouvement de l’ancien Premier ministre aujourd’hui en exil n’y présentera pas de candidats.

Les candidats au prochain scrutin ont jusqu’au 20 janvier pour déposer leurs dossiers. Si l’élection présidentielle a été boycottée par l’opposition dans sa grande majorité, celle-ci se prépare à participer aux législatives.

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) incarné par Henri Konan Bedié est bel et bien dans la course. Tout comme le Front populaire ivoirien (les deux tendances confondues). Mais le Mouvement Générations et peuples solidaires (GPS) de Guillaume Soro sera le grand absent.

Son porte-parole s’en explique. « Pour les élections législatives, qui sont des élections à la fois politiques et locales, la position du GPS est d’abord de faire front avec tous les partis de l’opposition. Nous avons été les premiers à appeler à l’unité d’action. Des échanges existent de façon régulière entre tous les leaders de l’opposition et donc GPS ne boycotte pas les élections législatives », précise-t-il.

« Cependant, le gouvernement ivoirien a décidé de faire tout ce qu’il peut, en tout cas, pour détruire totalement le GPS. Son président en exil, la majeure partie de ses cadres et députés sont, soit en exil, soit en prison, soit, ils n’ont pas le droit de se prononcer sur l’évolution politique du pays… Dans ces conditions et pour rester fidèle à sa position, le GPS, en tant qu’entité, tout en maintenant son soutien aux actions de l’opposition, envisage dans tous les cas de ne pas présenter sous son étiquette des candidats aux élections législatives », détaille Habib Sanogo.

Et de poursuivre : « Mais aucun mot d’ordre ne sera donné aux militants du GPS ou à quiconque de boycotter les élections législatives. Nous n’en sommes pas là ».

Le scrutin est, toutefois, boycotté par six petits partis politiques de l'opposition notamment l'Union des sociaux démocrates (USD) d'Henri Niava, le Parti ivoirien des travailleurs ou le Rassemblement du Peuple de Côte d'Ivoire (RPCI) de Bamba Moriféré, entre autres.

A.H.
-










Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2021