Togo Afrique Monde
Togo  -

Nathaniel Olympio : « Tous les ingrédients de la crise sont encore solidement en place »


La crise sociopolitique togolaise n'est pas encore résolue, elle reste entière. En tout cas, c'est ce que pensent les responsables du Parti des Togolais. Devant les médias ce mardi matin à Lomé, ils demandent au gouvernement d'apporter de "vraies solutions" aux frustrations des Togolais. Dans sa déclaration liminaire, le Parti des Togolais exhorte également l'Etat togolais à valoriser le statut de ses citoyens. Lecture!

Déclaration liminaire

Comment atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) ou résoudre le problème du foncier si les Togolais ne disposent pas de carte nationale d’identité ?

Le Parti des Togolais est particulièrement préoccupé par la posture du gouvernement qui se démène pour faire croire que la situation sociopolitique s’est normalisée et que la stabilité règne par la résolution de la crise avec les élections législatives de décembre 2018 et les élections locales en cours. Certes, les manifestations sont interdites de facto et cela produit un calme précaire et non inclusif, une stabilité de résignation qui n’est pas construite par une contribution effective des citoyens.

Les causes des frustrations sociales et des frustrations politiques qui ont sous-tendu les grandes manifestations organisées par l’opposition depuis août 2017, demeurent intactes. Le Parti des Togolais rappelle et insiste sur le fait que la résolution de la crise profonde qui mine notre pays passe nécessairement par la valorisation du statut de citoyen, à commencer par la reconnaissance de ce statut par l’Etat et par l’apport de solutions concrètes aux différentes frustrations. C’est la condition sine qua none pour donner une chance de prospérité à tout contrat social proposé par l’Etat.

Valorisation du statut de citoyen

Le sentiment d’appartenance de chaque individu à une Nation détermine son engagement à entrer dans un projet collectif, un projet national. Tant qu’un individu n’est pas reconnu par l’Etat comme étant citoyen de celui-ci, il lui sera toujours difficile d’être un acteur qui contribue avec engagement à la construction de la Nation ou à tout projet d’intérêt national. Cette reconnaissance de la citoyenneté par l’Etat passe par la délivrance d’une Carte Nationale d’Identité. Dans certains pays, l’effort de l’Etat consiste à délivrer gratuitement la première carte nationale d’identité. C’est une démarche qui montre que l’Etat se porte garant de la citoyenneté.

Au Togo, les publications de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) indiquent que plus de 75% des Togolais n’ont pas d’acte de naissance. Les Togolais qui ne disposent pas de carte nationale d’identité sont estimés à plus 85% de la population. Cela aussi est une singularité du Togo dans la sous-région. Comme pour confirmer ces chiffres, l’Institut Nationale de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques du Togo (INSEED) vient de publier une étude qui souligne que 85,5% des entreprises opèrent dans l’informel.

Ces chiffres expliquent en partie l’échec de tous les plans de développement et d’épanouissement social lancés par les gouvernements successifs depuis de longues années. Le dernier en date, le PND, n’échappera pas au même sort dans les conditions similaires. Plusieurs pays de la sous-région ont connu la même situation d’une grande majorité de population ne disposant pas d’acte de naissance. Ils ont apporté des réponses efficaces en organisant des audiences foraines. C’est le cas des pays comme le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Niger, le Sénégal. Avec une population de 22 millions d’habitants au moment de l’organisation des audiences foraines, tous les ivoiriens ont été pris en compte en moins de quatre (4) mois.

Le Parti des Togolais lance de nouveau un appel pressant au gouvernement togolais, afin qu’il prenne les dispositions utiles pour délivrer un acte de naissance, un certificat de nationalité et une carte nationale d’identité aux Togolais dans un bref délai. Par les audiences foraines on peut y arriver dans un délai raisonnable. C’est un devoir pour l’Etat togolais qui ne peut pas continuer de s’y dérober. Cette préoccupation est exprimée par les Togolais depuis plusieurs années déjà.

Les 22 engagements pris par l’Etat togolais en 2004 auprès de l’Union Européenne comportaient aussi ce point. Un autre rapport de l’Union Européenne l’a rappelé en 2007. L’Organisation Internationale de la Francophonie l’a encore souligné en 2015. Le Gouvernement ne peut donc pas prétendre ignorer ce grand problème. Tant que les Togolais seront en grande majorité incapables de produire une carte nationale d’identité, donc apatrides et prisonniers dans leur propre pays car privés de liberté de voyager légalement, on ne peut attendre d’eux qu’ils construisent la stabilité et encore moins d’être acteurs du succès d’un plan de développement, fut-il le PND lancé à grand renfort de publicité sans avoir fait le bilan des plans précédents.

Comment atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) auxquels le Togo s’est engagé, lorsque les Togolais ne disposent pas d’acte de naissance et sont donc exclus de toute l’économie moderne ? Comment le Gouvernement compte-t-il résoudre le problème du foncier si les Togolais n’ont pas de carte nationale d’identité ? Dans ces conditions, les frustrations sociopolitiques ne peuvent que demeurer intactes.

De vraies solutions aux frustrations sociopolitiques

Par la brutalité sur les manifestants qui ramène un calme précaire, par une révision constitutionnelle non consensuelle et approximative, par l’organisation des élections législatives largement boudées par les électeurs et des élections locales qui n’apportent aucune solution sérieuse, le gouvernement croit pouvoir vendre sur papier glacé aux médias et aux partenaires une solution à la profonde crise.

Le peuple togolais le sait et le gouvernement le sait. Tous les ingrédients de la crise sont encore solidement en place. Une nouvelle résurgence peut se produire à tout moment. Doit-on attendre les bras croisés et laisser le pire arriver ? Ce n’est pas en contraignant des Togolais à l’exil et en empêchant d’autres de revenir au Togo que l’on résoudra la crise togolaise. Ce n’est pas en trouvant des prétextes fallacieux pour empêcher des Togolais à prendre part à des élections que l’on résoudra la crise togolaise. Et ce n’est pas en maintenant arbitrairement des Togolais en prison que l’on résoudra la crise togolaise. Quelle est, en effet, cette démocratie qui permet plus de deux mois de garde-à-vue d’un responsable de parti politique interpellé dans le cadre de l’organisation d’une manifestation publique pacifique ?

Le Parti des Togolais demande la libération des responsables politiques et des militants de l’opposition détenus dans le cadre des manifestations pacifiques publiques, de même que des défenseurs des droits de l’homme interpellés et détenus dans le cadre de l’exercice de leurs droits. Il y en a aujourd’hui plus d’une quarantaine, notamment messieurs Ouro-Djikpa Tchatikpi, Nourridine Gueffé, Kéziré Azizou respectivement conseiller, trésorier, secrétaire permanent, tous les trois (3) du PNP et Foly Satchivi, porte-parole du mouvement « En Aucun Cas ».

Le Parti des Togolais interpelle le gouvernement sur l’évolution des enquêtes supposées en cours au sujet des personnes tuées par balles lors des manifestations pacifiques publiques. C’est notamment le cas des élèves Rachad Agrignan tué le 20 septembre 2017 à Bafilo, Abdoulaye yacoubou tué le 20 septembre 2017 à Mango et Joseph Zoumekey tué le 18 octobre 2017 à Bè Kpota, de même que le jeune apprenti mécanicien Idrissou Moufidou tué le 8 décembre 2018 à Agoè Zongo. Une liste qui vient s’ajouter à celle de Douti Sinalengue et Anselme Sinandare tués à Dapaong le 15 avril 2013. Pour ce dernier cas, cela fait déjà six (6) longues années que ces enquêtes sont ouvertes. Depuis lors, aucune information n’a été donnée par le Gouvernement sur l’évolution. Les familles attendent toujours pour connaitre la vérité. Le disparition de ces jeunes continue de nous déchirer le cœur et ne demeurera pas vain.

Le Parti des Togolais appelle le Gouvernement à engager sans délai de vraies solutions aux frustrations sociopolitiques des Togolais. Le Parti des Togolais appelle en conséquence le peuple togolais à rester vigilant. L’intermède des élections locales ne doit pas nous détourner de l’essentiel. Le Parti des Togolais félicite les Togolais pour leur courage et leur détermination et les invite à demeurer actifs sur tous les sujets de préoccupation.

Ensemble transformons le Togo.
Il est temps.
GAMESU

Je vous remercie


Afrique  - Un million de dollars attribués à des entrepreneurs africains lors de la grande finale de l'initiative du prix Netpreneur Africa de la Fondation Jack Ma iciLome - [11/17/2019]

Hier soir, la Fondation Jack Ma a organisé sa première grande finale annuelle dans le cadre de l'Initiative du Prix Africa Netpreneur Prize (ANPI), qui consiste à attribuer un million de dollars en prix à 10 entrepreneurs de toute l'Afrique.


Togo  - Les FDR se repositionnent sur l’échiquier politique iciLome - [11/16/2019]

Parmi ces formations politiques qui savent s’adapter aux circonstances et aux changements qui s’opèrent sur le paysage politique au Togo, on peut noter les Forces démocratiques pour la République (FDR).


Togo  - L’Assemblée nationale se déplace à Kpalimé pour un séminaire iciLome - [11/16/2019]

Députés et administrateurs parlementaires se sont retrouvés pendant deux jours à Kpalimé, ville située à 120 Km au Nord-Ouest de Lomé, pour un séminaire. Il s’agit de les outiller pour la performance de leurs activités, surtout qu’ils ont un rôle à jouer dans la réalisation du Plan national de développement (PND).


Togo  - Les étudiants des universités publiques et privées se retrouvent dans « MileTop » iciLome - [11/16/2019]

« MiléTop », un programme de retrouvailles entre les étudiants des Universités publiques et privées, se tiendra le 23 novembre prochain à Lomé. C’est un premier du genre lancé par l’ESSEG Statistique.


Togo  - Hommage au casque bleu Agounwandjé Kossi tué au Mali iciLome - [11/16/2019]

Au Centre d’entraînement aux opérations de maintien de la paix (CEOMP) de Lomé, un hommage a été rendu ce jeudi 14 novembre au caporal Kossi Agounwadjé, touché mortellement au Mali le 6 octobre dernier.


Togo  - Candidature unique de l’opposition en 2020 : Une équation difficile selon Tchassona Traoré iciLome - [11/16/2019]

Le président du Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD) rejoint la position de ses collègues, notamment Jean-pierre Fabre de l’ANC, le prof Komi Wolou du PSR ou encore Aimé Gogué d'ADDI dans le débat sur la candidature unique de l’opposition à la présidentielle de 2020. Le politique n’y voit pas l’intérêt, bien qu’il trouve l’initiative bonne.


Togo  - Vers une politique nationale de la sécurité routière iciLome - [11/15/2019]

Une rencontre ouverte ce jeudi 14 novembre à Lomé, organisée par le ministère des Infrastructures et des Transports, porte sur l’analyse du document relatif à la politique de la sécurité routière.


Togo  - Décès de Dagbo Parfaite de Gbanamè : Rumeurs ou intox ? iciLome - [11/15/2019]

Depuis ce jeudi, les informations l’annonçant pour morte circulent sur les réseaux sociaux.


Togo  - Campus France Togo poursuit sa tournée d’informations sur la procédure Etudes en France iciLome - [11/15/2019]

En tournée d’informations sur la procédure Études en France et sur le calendrier d’inscription dans les universités françaises pour la rentrée universitaire 2020-2021, Campus France Togo s'est rendu à l'université de Kara.


Togo  - Une délégation de l’ambassade de France à Nadjouni dans le cadre d’un projet de l’ONG RAFIA iciLome - [11/15/2019]

Le conseiller de coopération et d’action culturelle, accompagné d’une délégation de l’ambassade de France au Togo, a été reçu par l’ONG RAFIA (Rechercher Appui et Formation aux Initiatives d’Auto développement) ce jeudi 14 novembre dans le village de Nadjoundi, situé dans la partie nord de la préfecture de Tône, proche de la frontière burkinabé.


Togo  - Election/Recomposition de la Cour constitutionnelle : Togo Debout saisit l’ONU iciLome - [11/15/2019]

Le Front Citoyen Togo Débout désapprouve la façon dont le gouvernement togolais conduit unilatéralement le processus électoral pour le compte de la présidentielle de 2020. Dans une lettre ouverte adressée ce jeudi au Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), António Guterres, le FCTD dénonce un nouveau coup de force électoral en perspective. Pour Prof. David Dosseh et ses collaborateurs, il est grand temps que la communauté internationale ait « un langage clair et sans complaisance à l’égard des autorités togolaises afin de mettre fin aux souffrances des populations ». Ils contestent le pseudo mission conjointe que mènent Mohammed Ibn Chambas et sa délégation au Togo. Lecture !


Togo  - Le Roy dans le déni de la réalité iciLome - [11/15/2019]

Finalement le sélectionneur national du Togo, Claude Le Roy, a un problème avec la réalité. Hier jeudi, après la défaite cuisante des Eperviers face aux Cœlacanthes des Comores, l’homme a soutenu que ses poulains ont bien joué.


Bénin  - La caution à l’élection présidentielle réduite à 50 millions FCFA iciLome - [11/15/2019]

Au Bénin, le parlement a adopté jeudi un nouveau code électoral. L’une des modifications phare reste la réduction de la caution à l’élection présidentielle.


Togo  - Jack Ma livre les 4 clés de la réussite de l’Afrique à Lomé iciLome - [11/15/2019]

L’homme d’affaires chinois a rencontré ce jeudi 14 novembre à Lomé quelques jeunes entrepreneurs avec lesquels il a partagé l’histoire de sa réussite. Et profité de l’occasion pour insister sur les quatre piliers sur lesquels le continent africain doit baser son développement.


Togo  - Un manuel pour lutter contre le diabète en milieu scolaire iciLome - [11/15/2019]

Le Centre Omnithérapeutique Africain (COA) en appui avec l’ONG allemande TOGOVEREIN vient de mettre à la disposition de l’Etat togolais, un « Manuel d’Education à la Lutte contre le Diabète en milieu scolaire ».


Togo  - Le Roy accumule les défaites mais s’accroche à son poste iciLome - [11/15/2019]

Contre les Comoriens, lors de l’entame des éliminatoires de la CAN 2021, ce jeudi à Lomé, les Eperviers ont encore enregistré une nouvelle défaite (0-1). Un résultat fragilisant davantage le sélectionneur national qui écarte, néanmoins, toute idée de démission.


Togo  - Université de Lomé/Kara : Voici les conditions pour avoir les bourses et allocations de secours iciLome - [11/15/2019]

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a informé dans un communiqué, de la disponibilité d’une plateforme permettant aux nouveaux étudiants de faire des demandes de bourses et allocations de secours à la direction des bourses et stages.


Togo  - Un programme de l’ANPE pour aider les jeunes diplômés sans emploi iciLome - [11/15/2019]

La problématique de l’adéquation formation-emploi est un défi que doit relever les Etats africains soucieux de la réduction du taux de chômage, surtout au sein de la couche jeune. L’Agence nationale de promotion de l’emploi (ANPE) fait sien ce combat. Elle vient de penser à un programme pour aider les jeunes sans emploi.


Togo  - Les jeunes entrepreneurs paieront la moitié du prix des stands à la foire de Lomé iciLome - [11/15/2019]

La réduction à moitié du prix des stands à la foire internationale de Lomé, ne concerne que les jeunes entrepreneurs. Une précision contenue dans une note rendue publique par les responsables du Centre togolais des Expositions et Foires de Lomé (CETEF-Lomé).


Togo  - Les Profs Johnson et Seddoh reviennent à l’Université de Lomé iciLome - [11/15/2019]

Ils sont revenus à l’Université de Lomé. Deux amphithéâtres portent désormais les noms des Professeurs Ampah Gabriel Johnson et Komlavi Francisco Seddoh au sein du temple du savoir de Lomé.


Togo  - La protection sociale visible sur la toile iciLome - [11/15/2019]

Le site dédié à la protection sociale a été lancé hier à Lomé par le Directeur de cabinet du ministère de l’Action sociale, de la Promotion de la femme et de l’Alphabétisation.


Togo  - Après la défaite contre les Comores, Dossevi en rajoute une couche iciLome - [11/15/2019]

En conférence de presse après la défaite des Eperviers face aux Cœlacanthes ce jeudi soir au stade de Kégué à Lomé lors de la première journée des éliminatoires de la CAN 2021, le milieu de terrain de Toulouse créé la polémique avec une déclaration surprenante et provocatrice.


Bénin  - Affaires sociales : Les enfants présentent un plaidoyer sur leurs droits iciLome - [11/15/2019]

La ministre des affaires sociales, Véronique Tognifodé Mèwanou, a reçu à son cabinet, ce mercredi 13 novembre 2019, une dizaine d’enfants. Ceci dans le cadre des 30 ans de la Convention relative aux droits des enfants.


Bénin  - Un nouveau code électoral adopté au parlement iciLome - [11/15/2019]

La 8ème législature a adopté un nouveau code électoral en remplacement à l’ancienne loi votée le 03 Septembre 2018 au parlement.


Bénin  - Décès d’Ismaël Tidjani Serpos : Michel Adjaka rend hommage à l’illustre disparu iciLome - [11/15/2019]

L’ancien ministre béninois de la justice et plusieurs fois députés à l’Assemblée nationale du Bénin, le magistrat Ismaël Tidjani Serpos, décédé le 8 novembre 2019 au Maroc a été inhumé ce jeudi 14 novembre 2019. Promotionnaires et collaborateurs lui rendent hommage. Ci-dessous ce que disent de lui le magistrat Michel Adjaka, ancien président de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab).


Togo  - Élim CAN 2021 (J1) : Le Togo commence par une défaite à domicile iciLome - [11/14/2019]

Les Îles Comores se sont imposées ce jeudi devant les Éperviers du Togo à Kégué (Lomé), pour le compte de la première journée des éliminatoires de la CAN 2021.