Togo Afrique Monde
Togo  -

Portrait-robot des braqueurs : Yark et Massina ont à dire


Phénomène sans doute inquiétant depuis 2017, le braquage prend une allure vertigineuse dans la capitale togolaise, Lomé, et se répand progressivement dans les autres villes du pays avec mort d’homme. Pis, l’impuissance avérée ou prétendue des autorités sécuritaires du Togo face à l’ampleur du mal, conduit les populations togolaises à se perdre dans des hypothèses qui définissent le portrait-robot des braqueurs. Qui sont ces braqueurs ? D’où viennent-ils et où se procurent-ils les armes ?

Le dernier scénario en date est la nuit du 13 juillet 2019 à Bè-Kpéhénou près de la société Lala, juste derrière le Commissariat du 3e arrondissement de Lomé. Des braqueurs dans le même mode opératoire, c’est-à-dire des individus cagoulés sur une moto, armes de guerre en mains, tirs sur l’engin de leurs victimes, ils emportent le gros butin puis se fondent rapidement dans la nature sans être repérés.

Bien que le phénomène ait pris de l’ampleur, jamais aucun braqueur n’a été cueilli dans le feu de l’action par les forces de sécurité et de défense du Togo et, le mal se mue en épidémie.
Désemparés, les Togolais ne savent plus à quel saint se vouer tant le phénomène de braquage dévient quasi quotidien avec des millions de francs emportés par des gens sans foi ni loi qui se croient en territoire conquis et défient royalement les autorités sécuritaires du Togo.

Aujourd’hui, plusieurs questions méritent d’être posées : Qui sont réellement ces braqueurs impénitents qui fréquemment sèment la désolation au sein des populations togolaises ? Sont-ils de vrais braqueurs, c’est-à-dire des gens armés abonnés du grand banditisme sans autre motivation ou des individus motivés pour saboter le système sécuritaire au Togo et ainsi nuire à la réputation de ceux à qui la sécurisation du pays est confiée. Autant d’interrogations qui conduisent à plusieurs réflexions.

Une complicité passive ?

Ces braqueurs sont des professionnels. Ainsi reconnait le Général Yark Damehame, Ministre de la sécurité et de la protection civile. L’analyse de sa déclaration renvoie à des hommes bien formés et qui maitrisent le maniement professionnel des armes. Le deuxième élément est que ces braqueurs donnent l’impression d’avoir une bonne maitrise du pays et savent où, quand et à quel moment ils doivent opérés pour ne pas être repérés. La preuve en est que jamais ils ont été surpris ou inquiétés dans leur action par les forces de sécurité et de défense dans un pays comme le Togo ultra sécurisé et militarisé avec des patrouilles quotidiennes et à intervalles réguliers des éléments des unités spéciales de gendarmerie et de police, voire l’armée, qui se relayent dans toutes les villes du pays, surtout dans la capitale, lieu de prédilection des pseudo braqueurs. Le troisième élément reste le degré de renseignement de ces braqueurs qui, manifestement, savent qui et qui ont des millions sur eux à tel moment et à telle date.

Tout cela pris dans un ensemble, et d’après certains Togolais, renvoie logiquement à une forme de complicité passive qui ne dit pas son nom au sein de l’appareil sécuritaire du pays. L’analyse de ce Togolais en dit long : « Qui sont-ils vraiment ces braqueurs ? Il y a quelques années, plus précisément le 28 septembre 2014, a eu lieu un braquage à l’aéroport de Lomé. C’est ledit braquage qui a non seulement réveillé la conscience de certains observateurs mais surtout orienté leur attention sur le vrai visage des auteurs, leur mode d’opération et la nature des exécutants de ces forfaits. En effet, l’aéroport de Lomé, un lieu très sensible et hyper sécurisé doté de caméras cachées déjà à quelques centaines de mètres, à en croire certaines sources sécuritaires, a été le théâtre d’une opération de vol bien planifié, pour ne pas dire d’un brigandage qui ne dit pas son nom.

Des commerçants étrangers y ont été braqués et une somme faramineuse atteignant les milliards selon les informations, a été emportée par des individus cagoulés sur une moto. Sur les lieux : outre ces caméras cachées, deux bases militaires, des unités spéciales d’intervention ont leurs bases à côté juste dudit aéroport. N’en parlons pas des agents de renseignements, des services généraux et de l’ANR qui font des va-et-vient. Et pourtant pendant une vingtaine de minutes, des soi-disant braqueurs sans être inquiétés, ont tenu en respect tous les occupants du périmètre de l’aéroport et ont opéré, tirant avec des armes de guerre sans avoir en face une riposte provenant des éléments, au moins de l’une des deux bases militaires qui s’y trouvent… ».

Récemment, dans une seule journée à Lomé, deux braquages ont été signalés en de différents lieux avec le même mode opératoire sans qu’on ne mette la main ou qu’on ne mette hors d’état nuire les auteurs de ces vols organisés.

Cela laisse à réfléchir. Cependant, tous ces faits précités disculpent les citoyens ordinaires togolais de ces vols organisés et déguisés en braquages puisque le professionnalisme des acteurs ou des auteurs est le portrait type de ceux qui ont fait le métier des armes. Car, il est de notoriété publique qu’au Togo, aucun citoyen ordinaire n’a fait le service militaire et aucun civil à notre connaissance n’a une licence de détention d’armes à feu. Donc ceux qui opèrent et disparaissent immédiatement sans laisser de traces, doivent être des hommes bien entrainés à l’image de vrais commando formés pour des missions difficiles. Dans ce cas, il faut interpeller les tenants de l’appareil sécuritaire du pays.

Yark et Massina ont-ils à dire ?

La fréquence des braquages sème une véritable psychose dans tout le pays et en rajoute à l’effroi des Togolais, déjà embarrassés par la situation sociopolitique délétère au Togo. Ainsi, il est impérieux que les Togolais soient rassurés que le phénomène de braquage sera endigué. Mais pour l’heure, ni le Ministre de la sécurité et de protection civile, le Général Yark Damehame ni le Patron de la gendarmerie nationale togolaise, en charge du puissant service de renseignements, le Colonel Alex Yotrofei Massina n’arrivent à sortir le Togo et les Togolais de la douloureuse situation. Or, sur chaque scène de braquage, la police scientifique est dépêchée sur le terrain pour faire l’état des lieux. Donc, à partir de quelques indices dont des douilles des balles utilisées et des prélèvements effectués, l’on peut avoir une idée sur les auteurs de ces braquages.

Maintenant, pourquoi n’arrivent-ils pas à circonscrire le mal ? La saisissante réalité laisse aussi transparaitre des failles dans la coopération sécuritaire entre les unités sur le terrain. Comment comprendre que des scènes répétitives avec le même mode opératoire puissent échapper au puissant service de renseignements togolais au point qu’il ne soit capable d’alerter les unités spéciales déployées sur le terrain ?

Dans ce pays, avant la présidentielle de 2010, les membres du Mouvement Citoyen pour l’Alternance (MCA) de Fulbert Attisso qui se préparent mystiquement pour le changement de régime au Togo, ont été arrêtés et envoyés en prison. Dans ce pays, plusieurs personnes dont des hauts gradés et pas des moindres, ont été arrêtées dans le cadre du « Kpatchagate » ou du complot d’atteinte à la sûreté de l’État. Certains ont été même appréhendés hors du territoire togolais, soupçonnés d’être membre du réseau de ceux qui planifient le coup d’état au Togo. Alors, l’on comprend que ce n’est pas des braqueurs sur une moto qui vont échapper au service de renseignements togolais.

Au demeurant, le Général Yark et le Colonel Massina ont donc à dire dans cette situation, ils doivent impérativement élucider l’opinion nationale sur l’impuissance avérée ou prétendue de leurs différents services à arrêter les braqueurs. La représentation nationale a aussi son rôle à jouer dans cette situation pour que lumière soit faite sur tout. Il y va de l’intérêt de tous.


Togo  - "Fonds Mgr Kpodzro" : Le prélat compte faire du porte à porte pour la mobilisation iciLome - [12/14/2019]

Mgr Philippe Kpodzro tient à ce que l’alternance politique tant souhaitée par les Togolais soit concrétisée en 2020. En début de semaine, il a même lancé une opération de collecte de fonds pour soutenir un candidat unique de l’opposition à la prochaine présidentielle.


Togo  - Editions 5 et 6 du Prix togolais de la qualité : Les lauréats primés ce vendredi iciLome - [12/14/2019]

Plusieurs entreprises ont été récompensées pour leurs efforts dans la démarche qualité au cours d’une cérémonie officielle de remise de prix qui s'est déroulée hier 13 décembre 2019 à Lomé. Ce sont des distinctions initiées par le Prix Togolais de la qualité (PTQ).


Togo  - Affaire d’insurrection armée : Les Forces démocratiques apportent leur soutien au PNP iciLome - [12/14/2019]

Les Forces démocratiques réunies autour de Mgr Philippe Kpodzro désapprouvent la manière dont le régime tente d’impliquer le Parti National Panafricain (PNP) dans la fameuse affaire d’insurrection armée, avec des machettes rouillées, des gourdins, des lance-pierres, des talismans...


Togo  - La 5è édition de la foire du soja, de l’anacarde et de karité a commencé hier à Tsévié iciLome - [12/14/2019]

L’acte 5 de la foire nationale du Soja, de l’anacarde et de karité a été officiellement lancé ce vendredi 13 décembre dans la ville de Tsévié, située à une trentaine kg de Lomé.


Togo  - Edem Tengue prend les commandes de Navi Togo iciLome - [12/14/2019]

A l’issue de l’Assemblée générale élective de l’Association des professionnels des compagnies de navigation et de consignation de navires au Togo (NaviTogo), Edem Kokou Tengue a été élu président hier à Lomé.


Togo  - Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 13 décembre 2019 iciLome - [12/14/2019]

Le Conseil des ministres s'est réuni hier au Palais de la Présidence de la République. Voici le communiqué ayant sanctionné les travaux.


Togo  - Prix d'excellence 2019 au Ministère des Affaires Etrangères, de l'Intégration Africaine et des Togolais de l'Extérieur iciLome - [12/14/2019]

Lancé en 2014 par S.E. Prof. Robert DUSSEY, Ministre des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des Togolais de l’extérieur, « le Prix de l’excellence » est une initiative qui a pour but de célébrer le mérite en décernant des distinctions aux agents du Ministère qui, durant l’année, ont fait preuve d’abnégation, de volontarisme et d’engagement dans l’exercice de leur travail. Il s’agit d’encourager chacun à donner le meilleur de lui-même.


Togo  - Congrès FTF : Hervé Piza, potentiel candidat iciLome - [12/14/2019]

L’ancien Vice-président de la Fédération togolaise de football (FTF), selon une partie de ses visiteurs du soir, se préparerait à annoncer à sa candidature pour le congrès électif du 25 janvier 2020.


Togo  - Pour la Francophonie, un partenariat entre la France et le Village du Bénin iciLome - [12/14/2019]

La France et le Village du Bénin (le centre international de recherche et d’études de langue de l’université de Lomé) s’associent pour l’enseignement de la langue française au Togo au profit de personnes venant principalement de pays anglophones.


Togo  - Présidentielle de 2020 : Les candidats seront connus à partir du 8 janvier prochain iciLome - [12/13/2019]

La Commission électorale nationale indépendante (CENI), invite toute personne désireuse de faire acte de candidature au scrutin de la présidentielle de 2020 dont le premier tour est prévu pour le 22 février prochain, à faire le dépôt de candidature à partir du 27 décembre 2019.


Togo  - La une des journaux parus ce vendredi 13 décembre 2019 iciLome - [12/13/2019]

Les journaux parus dans les kiosques ce vendredi 13 décembre 2019 abordent plusieurs sujets de l’actualité sociopolitique du pays.


Togo  - Ama Nomegnon s’en est allée iciLome - [12/13/2019]

Sa voix a bercé beaucoup de personnes de cette génération dans leur plus tendre enfance. C’est elle qui présentait le journal en langue locale (éwé) sur Radio Lomé, ensuite à la Télévision nationale. Depuis 10 ans, elle est en retraite.


Togo  - Il faut 7 milliards F CFA pour lutter contre la pollution de l'air iciLome - [12/13/2019]

C’est le coût estimé pour l’instauration d’un réseau de mesures contre la pollution à Lomé. L’air dans la capitale togolaise est de plus en plus soumis à de rudes épreuves. Sa pollution devient donc source de maladie et des fois, source de décès pour les habitants.


Togo  - 181 morts sur nos routes en 2019 iciLome - [12/13/2019]

Jeudi, le ministère de la Sécurité et de la Protection civile a présenté à la presse le bilan des accidents de circulation couvrant la période du 1er août au 30 novembre de l’année 2019.


Togo  - CHAN 2020 : Les Eperviers se regroupent lundi iciLome - [12/13/2019]

Les Eperviers locaux se préparent pour le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2020 qui se jouera au Cameroun. Ils débuteront le regroupement ce lundi 16 décembre.


Togo  - Permis de conduire A : Les usagers ont jusqu’au 30 avril 2020 pour être en règle iciLome - [12/13/2019]

Les conducteurs de taxi-moto communément appelés « zémidjan » ont un petit répit. Le gouvernement togolais vient de repousser la date du contrôle systématique du permis de conduire catégorie A sur toute l’étendue du territoire national.


Afrique  - Eco : Rencontre des chefs d’Etat de la CEDEAO le 21 décembre prochain iciLome - [12/13/2019]

La monnaie unique « Eco » pour les pays de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pourrait-elle être mise en circulation en début d’année 2020 ? Rien n’est sûr pour le moment.


Togo  - De la nécessité de renforcer le dispositif juridique contre la corruption dans la fonction publique iciLome - [12/13/2019]

Un projet de loi fixant les règles d'éthique, de déontologie et les obligations de l'administration publique et des services publics a été étudié lors d'une rencontre d’échange hier jeudi à Lomé.


Togo  - Le Général veut tout contrôler en ces périodes des fêtes de fin d’année iciLome - [12/13/2019]

Devant la presse jeudi soir à Lomé, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Yark Damehame a annoncé une nouvelle mesure pour réduire les accidents de circulation en ces périodes des fêtes de fin d’année.


Togo  - Satchivi démarre sa grève de la faim devant le siège de l'ANC iciLome - [12/13/2019]

Il l'a annoncé lors de la conférence de presse tenue lundi dernier. Folly Satchivi a démarré ce matin sa grève de la faim devant le siège de l'Alliance nationale pour le changement (ANC).


Togo  - Mauvais élève dans la promotion des droits des personnes atteintes d’albinisme iciLome - [12/13/2019]

Le Togo n’est pas un modèle en matière de promotion et de protection des personnes atteintes d’albinisme.


Togo  - Affoh Atcha-Dédji, de Togocom au ministère des Enseignements primaire et secondaire iciLome - [12/13/2019]

Le vice-président chargé de la région centrale de l’Union pour la République (UNIR) a repris du service après son départ un peu humiliant de la tête de Togocom, société de télécommunications entre-temps privatisée.


Togo  - Présidentielle 2020 : Jean Kissi invite l’opposition à une « stratégie unitaire » iciLome - [12/12/2019]

Reçu dans l’émission Taxi-Presse ce jeudi, Jean Kissi du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) s’est prononcé sur plusieurs sujets brûlants de l’actualité sociopolitique du pays.


Togo  - La une des journaux parus ce jeudi 12 décembre 2019 iciLome - [12/12/2019]

Divers sujets sociopolitiques et sportifs font la une des journaux parus dans les kiosques ce jeudi 12 décembre 2019.


Togo  - Le gouvernement vient de lancer le 2ème tour de la campagne de vaccination de riposte contre la poliomyélite iciLome - [12/12/2019]

Du 12 au 15 décembre 2019, le 2ème tour de la campagne de vaccination de riposte contre la poliomyélite se déroulera dans 17 districts sanitaires de la région des plateaux et de la région centrale. Les enfants de 0 à 5 ans sont ciblés.


Togo  - Présidentielle 2020/ Mgr Kpodzro : « Quand je parle de candidature unique, je m’appuie sur cette force mystique mystérieuse de notre Religion » iciLome - [12/12/2019]

Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro tient vraiment à sa position « divine » qui recommande la candidature unique de l’opposition pour favoriser l’alternance politique en 2020. Il y croit fermement.