Togo Afrique Monde
Togo  -

Contentieux OTR-Moov/La diversion du Commissaire Général Philippe Kokou Tchodiè : Qui fait main basse sur les millions des indicateurs ?


La grande enquête sur le scandale lié à la commission de 500 millions du contentieux entre la société Moov-Togo et l’OTR rendue publique dans notre parution N° 826 du 10 septembre a eu l’effet d’une bombe à fragmentation. L’onde de choc de la première partie de ce dossier continue de faire ses effets autant au sommet de l’Etat qu’à l’OTR et dans l’opinion. Au Togo, les crimes économiques sont devenus des faits ordinaires et les auteurs bénéficient d’une impunité totale.

Face à ce nouveau scandale retentissant dont les autres aspects ne sont pas encore sur la place publique, le Commissaire Général de l’OTR (Office togolais des recettes) a cru bon devoir publier une mise au point (sic) dont le seul objectif est de voler au secours du Commissaire des Impôts Esso-Wavana ADOYI et de dissuader par la même occasion d’autres publications sur le dossier. « Le bihebdomadaire L’Alternative dans sa parution du 10 septembre 2019 a publié un article titré « Enquête : Contentieux entre la société Moov et l’Etat togolais et sous-titré le Commissaire des Impôts Esso-Wavana ADOYI au cœur d’un scandale d’une commission de 500 millions de francs CFA. L’auteur de l’article n’a pas caché son intention de vouloir jeter le discrédit sur l’institution et sur des personnalités et les diffamer ». Peut-on lire dans la fameuse mise au point qui circule sur les réseaux sociaux.

Lorsqu’on est pris parfois la main dans le sac, il est difficile de construire une ligne de défense. Et c’est ce qui transparaît dans cette mise au point où le Commissaire Général dans sa volonté de protéger son élément, cherche désespérément à inverser la responsabilité faisant passer le Commissaire des Impôts pour un homme intègre et l’auteur de l’article comme un affabulateur.
Si l’objectif de l’auteur de l’article est de jeter un discrédit sur l’OTR et diffamer certaines personnalités pourquoi le Commissaire Général Philipe Kokou Tchodiè ne cherche-t-il pas à porter plainte contre le journal, ou à défaut, envoyer un droit de réponse à la Rédaction, puisqu’il estime que les accusations sont très graves? A moins de prendre les journalistes de L’Alternative pour des plaisantins, ce que nous sommes loin d’être.

Dans la conduite de cette investigation, la Rédaction a écrit un courrier pour solliciter une rencontre avec le Commissaire des Impôts. (Voir fac-similé). Ce dernier a rappelé la Rédaction par l’intermédiaire de son chargé de communication. C’est ainsi que deux journalistes ont rencontré et échangé avec monsieur Esso-Wavana ADOYI pendant 45 mn à ses bureaux. Devant les journalistes, le Commissaire des Impôts avait l’occasion de répondre à toutes les questions et clarifier le fond de ce dossier. Malheureusement il a fait le choix de servir des contre-vérités, allant jusqu’à dire qu’il n’a jamais vu l’indicateur de toute sa vie. Entre celui qui sert des mensonges pour brouiller les pistes en se faisant passer pour une victime et le journaliste qui fait son travail de façon professionnelle sur toute la ligne, où se trouve la diffamation ou la volonté de discréditer une institution? Il faudra mieux réexpliquer le sens des expressions diffamation et volonté de nuire à ce Commissaire Général.

Du reste, la diffamation est passible de poursuite judicaire, pourquoi alors avoir choisi une simple mise au point sur les réseaux sociaux plutôt qu’une poursuite devant les tribunaux? Qu’à cela ne tienne, cette tentative d’inverser les preuves de la charge en faisant passer les auteurs de l’article pour de vulgaires colporteurs de rumeurs n’a pas eu son effet, surtout que la fameuse mise au point ne dément pas les faits allégués. Nous voudrions rappeler si besoin en est, au Commissaire Général de l’OTR qu’en 2016, nous avons conduit de main de maitre la version togolaise des « Panama Papers » ,une enquête planétaire qui a permis au Togo de mettre en relief les fraudes fiscales de la société WACEM.

Les résultats de cette enquête ont permis à l’OTR à l’époque de mieux comprendre le système de fraude mis en place par WACEM et de les imposer par la suite. Il suffit de se renseigner dans la boite de l’OTR pour comprendre la mine d’informations que cette enquête a produite pour l’OTR. Entre les journalistes qui se battent pour révéler les dessous des entreprises faussaires et les commis de l’Etat et notamment de l’OTR qui prennent des libertés avec l’argent public, qui discrédite l’ institution ? A titre de rappel, il existe une loi dans ce pays qui permet aux journalistes d’avoir accès à toutes les informations, sauf sur les sujets classés « secret défense », et les questions liées aux fraudes fiscales ne sont pas encore classées dans cette catégorie.

Qui fait main basse sur les commissions des indicateurs ?

Poursuivant la lecture de cette curieuse mise au point, on peut touver : « L’Office togolais des recettes, comme toute administration fiscale, est doté de structures d’enquêtes et d’investigation fiscales dont le rôle est de lutter contre la fraude, l’évasion fiscale et contribuer ainsi à la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Dans ce cadre, il peut utiliser les services de lanceurs d’alertes (indicateurs, aviseurs et informateurs) pour l’atteinte de ses objectifs contre rémunération». Le texte poursuit : « En outre, les rémunérations de ces lanceurs d’alertes (indicateurs, aviseurs, et informateurs) sont assises sur les pénalités, amendes et majorations effectivement recouvrées suite aux redressements complémentaires et supplémentaires. Leur mode de calcul est règlementé par les textes en vigueur et relève exclusivement de l’administration fiscale ».
On comprend à travers ces deux extraits que le rôle de ces lanceurs d’alerte est majeur pour l’administration fiscale dont les structures à elles seules ne sont pas parfois en mesure de cerner le mode opératoire des entreprises faussaires. Ce n’est pas une pratique propre au Togo, elle existe dans tous les pays au monde, mais constitue un risque aussi pour la vie des lanceurs d’alertes. Alors lorsque des gens prennent le risque d’aider l’OTR dans l’ombre à coincer les entreprises faussaires ou des opérateurs économiques véreux, permettant ainsi à l’Etat d’avoir plus de recettes au Trésor, est-il normal que certains commis de l’Etat fassent main basse sur les commissions de ces gens, et pire, profèrent contre eux des menaces de mort ? Toute la question est là. Et la mise au point de l’OTR qui cherche à blanchir le Commissaire des Impôts ne lève pas le doute sur le scandale, au contraire.

« En conclusion, en ce qui concerne le contentieux visé, le comité de direction de l’OTR rappelle que la procédure de recouvrement suit son cours et que tout sera mis en œuvre afin de ne pas exposer les lanceurs d’alertes dont le patriotisme est à saluer et les rassure qu’ils seront rémunérés à la clôture du dossier ». Cette conclusion à elle-seule qui consiste à caresser dans le sens du poil les lanceurs d’alertes est un tissu de mensonges. Nous avons bien expliqué dans le dossier d’enquête que ce contentieux est en deux volets et que la première partie qui porte sur une amende de 6 milliards 500 millions est déjà soldée et c’est le second volet de 104 milliards qui est actuellement devant les tribunaux. Par quelle alchimie alors que le dossier n’est encore clôturé, l’OTR a-t-ilpayé de généreux honoraires à l’avocat, soit 1 milliard 200 millions alors que les lanceurs d’alertes dont l’action a permis de coincer les faussaires ne sont pas rémunérés? Faut-il le rappeler, l’avocat ne disposant d’aucune preuve, avait déjà perdu la première manche au Tribunal de première instance. Il a fallu le travail de ces lanceurs d’alertes pour débusquer les faussaires.

Cette conclusion de la mise au point de l’OTR consiste à faire croire que les fonds ne sont pas encore recouvrés par l’administration fiscale. Toutes les informations détenues par la Rédaction prouvent le contraire. Mieux, un confrère volant au secours de l’OTR dans sa parution de ce lundi 16 septembre, nous renseigne plus sur le vrai montant recouvré par l’OTR dans ce premier volet. Le Messager N° 634 du 16 septembre rebondissant sur la mise au point de l’OTR, écrit à la une ceci : « Affaire Moov-Togo/OTR : Malgré le versement de 6 451 819 144 FCFA, l’affaire est toujours pendante devant la justice. De la nécessité d’élucider le rôle de chaque acteur dans le dossier. L’OTR explique et rassure ». Entre la une du journal Le Messager qui donne le montant réel recouvré et la conclusion de la mise au point de l’OTR, chacun peut chercher l’erreur. Il faut absolument identifier ceux qui font main basse sur les commissions des lanceurs d’alertes non seulement dans ce dossier en cours, mais aussi bien d’autres.

Tout comme fait, la fameuse mise au point de l’OTR est une diversion. Il n’a été dans l’intention d’aucun journaliste de diffamer une quelconque personnalité, encore moins discréditer une institution et le Commissaire Général de l’OTR le sait mieux que quiconque. L’enquête sur cette affaire a été conduite de façon professionnelle. Ce dossier à lui seul et toutes ses ramifications suffisent à faire sauter cette boite de l’OTR si l’intention était de discréditer, et il n’est pas certain que le Commissaire Général lui-même s’en sorte indemne. Les 500 millions objet de l’enquête ne sont que des jetons pour ces commis de l’Etat. L’OTR est un nid de corrompus, une boite à fabriquer des milliardaires.

Les milliards qui échappent au Trésor à travers des deals secrets sont énormes et choquent la conscience au moment où l’Etat peine à mobiliser des fonds pour des projets de développement. Il urge de mettre fin à ces comportements antipatriotiques. Voilà pourquoi la question de l’impunité des crimes économiques est plus que d’actualité, et le silence de Faure Gnassingbé face à ceux qui prennent des libertés avec l’argent public suscite toutes les interprétations. Bon à suivre.


Togo  - Fabre : « J’accepte la mission…pour reconquérir avec vous la République » iciLome - [10/19/2019]

Ce n’est plus un secret. Jean-Pierre Fabre est candidat de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) à l’élection présidentielle de l’année prochaine au Togo. Il sera donc le porte-étendard de ce parti pour la conquête du pouvoir en 2020. Une mission que l’intéressé lui-même, à travers sa réponse, vient d’accepter.


Togo  - CHAN 2020 : Qualification historique du Togo au Nigeria cet après-midi iciLome - [10/19/2019]

Les Eperviers du Togo viennent de subir l’assaut des Super Eagles du Nigeria à Agege Stadium (Nigeria), dans le cadre du match retour pour les éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) 2020.


Togo  - Jean-Pierre Fabre, candidat de l’ANC à la présidentielle de 2020 iciLome - [10/19/2019]

Les travaux du 2e congrès ordinaire de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) vont prendre fin dans quelques minutes. Ce deuxième jour de cette rencontre a consisté au renouvellement du bureau national de ce parti et à la désignation du candidat qui devra représenter la formation politique à l’élection présidentielle de 2020.


Togo  - Un projet de loi autorise la diaspora à voter… iciLome - [10/19/2019]

L’Exécutif adopte un projet de loi en Conseil des ministres de ce vendredi 18 octobre autorisant les Togolais de l’extérieur à pouvoir voter…


Togo  - Le monde artistique togolais en deuil iciLome - [10/19/2019]

L’artiste togolais de la chanson, Ali Bawa est mort. L’annonce de sa disparition a été faite il y a quelques jours. Un de ses proches ayant la nouvelle de disparition de l'artiste qui valorisait la culture Bassar (396 km au Nord de Lomé) lui rend hommage. Lecture !


Togo  - D1 : Un joueur de Gomido est décédé iciLome - [10/19/2019]

Les Show Boys de Kpalimé perdent un élément clé de leur ligne défensive. Wahid Tchatchibara, Womé pour les intimes, est décédé ce vendredi 18 octobre suite à « un court malaise ».


Togo  - Voici ce que dit le Conseil des ministres du vendredi 18 octobre 2019 iciLome - [10/19/2019]

Le gouvernement s'est réuni en Conseil des ministres hier vendredi au Palais de la Présidence à Lomé. Voici le communiqué ayant sanctionné les travaux.


Togo  - Fabre dit « stop » à un 4eme mandat de Faure iciLome - [10/19/2019]

L'ex-chef de file de l'opposition, Jean-Pierre Fabre est particulièrement contre un 4eme mandat de Faure Gnassingbé à la tête de l'Etat.


Togo  - Le Togo célèbre le mois de sensibilisation au cancer du sein iciLome - [10/19/2019]

Le mois d’octobre est consacré à la sensibilisation contre le cancer du sein, un véritable fléau de l’ère moderne, à travers la planète toute entière. Au Togo, le coup d’envoi de la 11è édition d’« octobre rose » vient d’être donné.


Togo  - Le Togo menacé par l’érosion côtière iciLome - [10/19/2019]

L’avancée de la mer constitue une menace sérieuse pour le Togo. Selon le spécialiste des risques côtières et de l’environnement marin, Dodji Kouami Adjaho, chercheur à l’Université de Lomé, si d’ici 2030, rien n’est fait, il y a des risques que le pays perde 500 m de son littoral.


Togo  - La CPI attend le Togo iciLome - [10/19/2019]

En visite dans la capitale ghanéenne dans le cadre d’une conférence publique organisée par l’Institut ghanéen de gestion et d’administration publique, le président de la Cour pénale internationale (CPI) a déclaré qu’il aimerait voir d’autres pays adhérer au statut de Rome, créant cette juridiction internationale, notamment le pays de Faure Gnassingbé.


Togo  - Même devant Mme Adjamagbo-Johnson, Jean-Pierre Fabre persiste et signe : « La candidature unique n’est pas la panacée » iciLome - [10/19/2019]

Dans son allocution de circonstance, hier vendredi, lors de la cérémonie d’ouverture du deuxième congrès ordinaire de son parti, l’ex-chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre a réitéré sa position vis-à-vis de la question de la candidature unique de l’opposition à la présidentielle de 2020.


Togo  - Agoè-Nyivé : Un ados de 11 ans et un bébé de 5 mois meurent calcinés dans un incendie iciLome - [10/19/2019]

Le drame dont a été témoin les habitants du village d’Agbéliko- Zanguéra, (Commune d’Agoè-Nyivé 5) le mardi 15 octobre dernier, laisse encore en émoi certains riverains. Deux jeunes frères dont l’un du nom de Ahiandipé Osé âgé de 11 ans et le second, Ahandipé Pierre Bénis un nourrisson de 5 mois, ont trouvé la mort dans un incendie. Leurs corps ont été calcinés par les flammes.


Togo  - Congrès de l'ANC: Le discours de Jean-Pierre Fabre iciLome - [10/19/2019]

Les travaux du deuxième congrès ordinaire de l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC) ont démarré hier vendredi à l'Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo, Paroisse de Nyékonakpoé à Lomé.


Togo  - Politique : La Stature, l’Étoffe et l’Ethos iciLome - [10/18/2019]

La politique ne peut être une occupation laissée entre les mains d’hommes ordinaires. Elle est une affaire trop sérieuse qui ne doit pas tomber, s’installer et s’étaler dans la basse cour de gens de besoins. Les indigents de tous genres qui sont déficients en morale, qui sont démunis de deniers et qui sont dépourvus de savoir ne peuvent pas s’occuper du destin d’un peuple. Ils noieront fatalement la nation dans les abysses de la misère et de la désolation. Celui qui ose descendre dans l’arène des charges publiques doit s’être soumis au préalable à une triple épreuve ; celle du souffle, celle du fluide et celle de la glaise. Tout autre voie en dehors de ce triplet initiatique sera une veine entreprise et restera sans issue.


Togo  - L’ambassade de France salue la grâce présidentielle accordée à Foly Satchivi iciLome - [10/18/2019]

Des réactions sur la remise en liberté du porte-parole du mouvement « En aucun cas », Foly Satchivi ne cessent d’animer la toile. Nombreux sont ceux qui n’ont pas manqué de saluer cette libération.


Togo  - La cérémonie d’ouverture du 2e congrès ordinaire de l’ANC en images iciLome - [10/18/2019]

L’Alliance nationale pour le changement (ANC) tient son deuxième congrès ordinaire ce vendredi 18 et samedi 19 octobre 2019. Une occasion pour le parti de Jean-Pierre Fabre de faire le bilan de ses activités de 2015 à 2019 et de se projeter vers l’avenir, surtout pour la présidentielle qui se profile à l’horizon.


Togo  - Congrès de l’ANC : PNP, UNIR, UFC, NET, MRC les grands absents iciLome - [10/18/2019]

Les militants et sympathisants de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) tiennent ce vendredi 18 octobre 2019 à l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo, Paroisse de Nyékonakpoé à Lomé, leur congrès ordinaire. Le deuxième du genre, depuis la création du parti en octobre 2010.


Togo  - Projet MUSKOKA : Des ambulances au profit de trois centres de santé iciLome - [10/18/2019]

Jeudi 10 Octobre 2019. Trois (3) nouvelles ambulances ont été remises aux formations sanitaires de Tohuoun dans le Moyen-Mono, Danyi et Badou, dans la Région des plateaux. L’Objectif, c’est de renforcer le dispositif d’évacuation des patients.


Togo  - Nathaniel Olympio : « …Transformer la contestation en force de conquête du pouvoir » iciLome - [10/18/2019]

Depuis 1990, le peuple togolais n’a cessé de démontrer sa force de contestation vis-à-vis du régime cinquantenaire qui régente le pays. Avec le Collectif « Sauvons le Togo » (CST) en 2012 et la Coalition C14 en 2017 et 2018, ce peuple a montré qu’il était prêt pour l’alternance. Mais malheureusement, les forces démocratiques n’ont pu dépasser la force de contestation pour aller à celle de la conquête du pouvoir.


Togo  - Le MPDD appelle l’opposition à faire cesser le mythe de Sisyphe électoral… iciLome - [10/18/2019]

Le Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) de l’ancien Premier ministre Agbeyomé Kodjo, est également présent à la cérémonie d’ouverture du congrès de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), une occasion pour ce parti d’appeler ses camarades de lutte à opérer quelques réglages au sein de l’opposition démocratique avant l’échéance électorale de 2020.


Togo  - Chronique de Kodjo Epou : Grâce présidentielle iciLome - [10/18/2019]

Faure Gnassingbé, c’est l’homme fort, propriétaire de tous les dossiers, de toutes les vies et libertés. Sous le ciel Togolais. Toutes les routes partent de lui et mènent à lui. C’est le centre de l’État, le cœur de la nation. Chacun lui doit son souffle. Tout cela transparaît dans Republicoftogo. Entre les lignes. Les excités troubadours à la cour du souverain titrent: « Folly Satchivi rend grâce au président Faure Gnassingbe ». Quelle broderie, quel cynisme! On se croirait dans un conte. D’où ce papier jaune a t-il tiré ces mots. De tout temps, Republicoftogo, un organe finance par l’argent du contribuable, s’est érigé en allié du RPT/UNIR, en soutien indéfectible de sa gouvernance de mensonges hardis en binôme avec la violence brute. Naturellement, le site a pris soin de muter la portée réelle de la grâce accordée par le tout puissant à un sujet que la Gestapo bleue, des mois durant, a soumis à un déprimant régime cétogène. La diète noire. En réalite l’acte du président n’est pas un haut fait, encore moins une mansuétude louable. Mais l’humiliation publique d’un jeune plein l’avenir. C’est quoi au fait, cette mesure de clémence?


Togo  - L’OTR lance un numéro vert anticorruption iciLome - [10/18/2019]

L’Office togolais des recettes (OTR) communique des canaux permettant aux Togolais de pouvoir dénoncer les corrompus voire les corrupteurs.


Togo  - Un des nouveaux maires est décédé ce matin iciLome - [10/18/2019]

Le nouveau maire de la commune Est-Mono 1 est mort ce vendredi 18 octobre, suite à une courte maladie avant d’avoir entamé son mandat, apprend-on d’une source proche de la famille.


Togo  - Mme Adjamagbo-Johnson : « L’adversaire commun est dans une logique totalitaire… » iciLome - [10/18/2019]

« Notre peuple, les populations togolaises ne nous pardonneraient jamais de ne nous être pas battus pour avoir des conditions d’élections justes, transparentes et crédibles », a déclaré Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la C14 au congrès de l’ANC qui a démarré ce matin à Lomé.


Togo  - Prof David Dosseh n’est pas membre fondateur de l’ANC iciLome - [10/18/2019]

Intervenant sur une chaîne locale, le professeur David Dosseh, porte-parole du Front citoyen Togo debout (FCTD) est revenu sur le sujet pour répondre à ceux qui pensent qu’il est membre fondateur du parti de l’ex-chef de file de l’opposition togolaise Jean Pierre Fabre.