Togo Afrique Monde
Sénégal  -

Des abus incontrôlés dans des écoles coraniques


Le Président Macky Sall devrait profiter de son second mandat pour protéger les enfants talibés

Des enfants connus sous le nom de « talibés » continuent d’être victimes d’abus graves et d’actes d’exploitation et de négligence d’une ampleur alarmante dans un grand nombre d’écoles coraniques du Sénégal, signalent Human Rights Watch et la Plateforme pour la promotion et la protection des droits humains (PPDH), une coalition sénégalaise d’organisations de défense des droits humains, dans un rapport conjointement publié aujourd’hui.

Ce rapport de 81 pages, intitulé « “Il y a une souffrance énorme” : Graves abus contre des enfants talibés au Sénégal, 2017-2018 », documente les décès de 16 enfants talibés sur cette période des suites de passages à tabac, d’actes de négligence ou d’une mise en danger par certains maîtres coraniques dans leurs écoles, appelées « daaras ». Le rapport documente également des abus perpétrés à l’encontre de talibés dans huit des 14 régions administratives du Sénégal, dont 61 cas de passages à tabac ou d’abus physiques ; 15 cas de viols, tentatives de viols ou abus sexuels ; 14 cas d’enfants séquestrés, attachés ou enchaînés dans des daaras ; et un recours généralisé à la mendicité forcée et à des actes de négligence.

Le Président Macky Sall, réélu en février 2019, devrait profiter de son second mandat pour prendre des mesures concrètes et de grande ampleur afin de protéger les dizaines de milliers d’enfants talibés qui vivent dans des daaras au Sénégal ne faisant toujours pas l’objet d’une réglementation, ont déclaré Human Rights Watch et la PPDH.

« Des enfants talibés traînent dans les rues, sont victimes d’exactions choquantes, et certains meurent des suites d’abus et d’actes de négligence », a affirmé Corinne Dufka, directrice adjointe de la division Afrique à Human Rights Watch. « Les autorités sénégalaises se disent engagées à protéger les enfants et à éliminer la mendicité forcée des enfants, alors pourquoi un si grand nombre de daaras dangereux ou caractérisés par l’exploitation ou d’autres abus continuent-ils d’opérer ? »

Human Rights Watch et la PPDH se sont rendus dans quatre régions du Sénégal en 2018 et 2019 et ont interrogé plus de 150 individus, en personne ou par téléphone, dont 88 talibés ou anciens talibés, 23 maîtres coraniques, et de nombreux travailleurs sociaux, experts de la protection de l’enfance et agents du gouvernement, entre autres. Les groupes ont observé et parlé avec des dizaines d’enfants talibés – dont un grand nombre n’avaient que cinq ans – qui mendiaient dans les rues de Dakar, Saint-Louis, Diourbel, Touba et Louga. Les chercheurs se sont rendus dans 22 daaras internats (pensions coraniques) et dans 13 centres d’accueil et refuges pour enfants, où ils ont trouvé de nombreux enfants talibés fugueurs qui leur ont fait part des abus et de la mendicité forcée dont ils étaient victimes.

Ces abus se sont poursuivis en 2019. En février, un talibé de huit ans qui s’attardait une nuit à la gare routière de Saint-Louis – il aurait eu peur de rentrer à son daara car il n’avait pas réussi à atteindre le quota de mendicité requis par son maître coranique – a été agressé sexuellement par un adolescent. En avril, un maître coranique a été arrêté à Mbour après le décès d’un enfant talibé qui aurait été le résultat d’un passage à tabac.

Bien que de nombreux maitres coraniques au Sénégal n'obligent pas les enfants à mendier et respectent leurs droits, d'autres continuent de les soumettre à des abus ou à la négligence.

Human Rights Watch estime à plus de 100 000 le nombre d’enfants talibés au Sénégal qui sont forcés par leurs maîtres coraniques – ou « marabouts » – à mendier chaque jour pour ramener de l’argent, de la nourriture, du riz ou du sucre. Un grand nombre de ces maîtres coraniques fixent un quota de mendicité, qu’ils font respecter en recourant à des passages à tabac souvent sévères.

En tout, 63 des 88 talibés interrogés pour les besoins de ce rapport ont déclaré que leur maître coranique les forçait à mendier jusqu’à ce qu’ils aient réuni une somme allant de 100 à 1 250 francs CFA (0,20-2,20 dollars US) par jour. Human Rights Watch et la PPDH ont observé des cicatrices ou des blessures sur les corps de plusieurs enfants qui avaient signalé des abus.

« Je n’aimais pas le daara parce qu’on nous frappait tout le temps – si on ne mémorisait pas les versets du Coran ou si on ne rapportait pas d’argent », a déclaré un talibé de neuf ans qui s’était enfui de son daara à Dakar en 2018 pour échapper à la violence. « Au daara, on se fait battre jusqu’à ce qu’on croie mourir. »

Des enfants ont signalé avoir été attachés, enchaînés ou séquestrés dans des daaras, dans des salles comparables à des cellules, parfois pendant des semaines voire des mois, en guise de punition. « Si on essayait de s’enfuir, le marabout nous entravait les jambes avec une chaîne pour qu’on ne puisse plus bouger », a expliqué un talibé de 13 ans qui s’était enfui d’un daara dans la région de Diourbel. Des travailleurs sociaux et des agents du gouvernement ont raconté avoir aidé des enfants qui avaient fugué d’un daara alors qu’ils avaient encore des chaînes aux pieds. La majorité de ces cas se sont déroulés dans les régions de Diourbel et de Saint-Louis.

Des cas d’abus sexuels et de viols de garçons et de filles talibés par leurs maîtres coraniques ou leurs assistants – les « grands talibés » – ont été documentés dans les régions de Dakar, Saint-Louis, Diourbel, Kaolack et Fatick. Un garçon d’une quinzaine d’années qui s’était enfui de son daara dans la région de Diourbel a expliqué qu’il avait assisté à des abus sexuels perpétrés par des grands talibés à l’encontre d’enfants plus jeunes. « S’ils refusaient, les grands talibés les tapaient. Les victimes avaient environ 11 ans », a-t-il déclaré.

Un grand nombre des enfants observés dans les rues et dans les 22 daaras visités souffraient visiblement d’infections ou de maladies mais n’avaient pas reçu de soins médicaux. Parmi les daaras visités, 13 ne donnaient que peu voire pas de nourriture aux enfants; beaucoup hébergeaient les enfants dans des bâtiments délabrés, sordides ou à l’abandon– souvent sans latrines en bon état de fonctionnement, sans savon ou sans moustiquaires pour protéger les enfants du paludisme.

Certains daaras sont si mal construits et contrôlés que les enfants y courent un risque plus élevé d’être blessés ou de périr dans un incendie. Le rapport documente ainsi des incendies qui se sont déclarés dans quatre daaras en 2017 et 2018 ; lors de trois d’entre eux, des enfants ont été blessés ou sont morts après avoir été pris au piège à l’intérieur du bâtiment, leur maître coranique étant absent des lieux.

Les groupes ont également constaté l’existence d’une traite des personnes et de dangers liés à la migration des talibés, notamment le transport illicite de groupes d’enfants talibés d’une région à une autre ou d’un pays à un autre, l’abandon de talibés dans des villes éloignées, et le cas d’enfants qui finissent dans la rue après avoir fui une situation violente. Certains parents perpétuent ces pratiques en renvoyant plusieurs fois leur enfant dans un daara caractérisé par des abus.

Le Sénégal dispose de législations nationales solides interdisant les abus à l’encontre des enfants, la mise en danger et la traite des personnes, mais les mesures prises pour protéger les talibés et poursuivre en justice les auteurs d’abus ont été limitées. Un prochain rapport de Human Rights Watch permettra d’évaluer les mesures prises par le Sénégal en matière politique, judiciaire et de programmation en 2017 et 2018 pour venir à bout de la mendicité forcée des enfants, des conditions de vie dangereuses et d’autres abus perpétrés dans les daaras – en proposant au gouvernement une « feuille de route » pour protéger les enfants talibés et engendrer un changement durable.

À l’approche de la Journée internationale de l’enfant africain, qui sera célébrée le 16 juin, le gouvernement sénégalais devrait de toute urgence prendre des mesures pour protéger les enfants talibés des abus et de la mendicité forcée, traduire en justice les auteurs de ces actes, et inspecter et réglementer les daaras, ont déclaré Human Rights Watch et la PPDH. Le gouvernement devrait également renforcer les capacités des services régionaux de protection de l’enfance et tenir un financement à la disposition des daaras qui accordent la priorité à l’éducation des enfants et respectent leurs droits.

« Avec son nouveau mandat, le Président Sall a la possibilité d’engendrer un impact durable sur la vie de milliers d’enfants en protégeant les talibés contre l'exploitation et en mettant un terme aux abus perpétrés dans certains soi-disant daaras », a précisé Mamadou Wane, coordinateur de la PPDH. « Les énormes souffrances subies par les enfants dans ces pseudo-daaras doivent cesser. »


Namibie  - Commerce de diamants : L'entreprise De Beers demande des allégements fiscaux AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Le groupe De Beers (Namdeb), filiale commune du gouvernement namibien et du groupe de diamants d'Anglo American (AAL.L), a annoncé jeudi qu'il était en discussion avec le gouvernement à propos d'allégements fiscaux pour étendre ses activités au-delà de 2023.


Afrique du Sud  - Gouvernance publique : Un député de l'ANC arrêté pour corruption AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Un haut législateur du parti au pouvoir, le Congrès national africain (ANC), accusé de corruption et a été libéré sous caution après la comparution devant le tribunal, a annoncé la police.


Bénin  - Un jeune homme dépouillé de ses biens par une inconnue AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Éric A. transitaire de profession et patron d’un grand bar à Cotonou s’est vu dépouillé de ses biens et autres objets précieux suite à un rapport sexuel, à son domicile à Cocotomey.


Bénin  - Monétique : Blaise Ahouantchédé fait son pot d’au revoir à GIM-UEMOA AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Le béninois Blaise Ahouantchédé qui est à la tête de GIM-UEMOA depuis 15 ans a fait mardi son pot d’au revoir à l’ensemble des acteurs et professionnels du milieu financier et bancaire à Dakar.


Bénin  - Projet de développement : 270 millions de dollars la KFW-IPEX pour financer la Route des Pêches AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

La Banque allemande KFW-IPEX vient d'accorder un appui financier de 160 milliards de francs CFA, soit plus de 270 millions de dollars américains au gouvernement béninois pour financer la construction de la deuxième phase du projet de la Route des pêches, a indiqué le ministère béninois des Finances et de l'Economie dans un communiqué mercredi.


Bénin  - Droit des affaires : Partenariat entre l'AUF et la FDA pour les activités du Club OHADA Bénin AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

La Fondation pour le Droit Africain (FDA) vient de signer, un partenariat avec l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) pour étendre le réseau de communication du Club OHADA Bénin (COBe) vers les autres universités de l'espace francophone, annonce ce jeudi l’Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA).


Bénin  - Le pays siège désormais au Conseil exécutif de l’Unesco AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Le Bénin retrouve le Conseil exécutif de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco).


Bénin  - Armée et police : Plus de 1000 agents à recruter AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Le gouvernement béninois a autorisé, mercredi, le recrutement de 1100 agents pour le compte des forces armées et la police républicaine


Côte D'Ivoire  - Société Civile / Nomination de Guillaume Gbato au poste de Coordonnateur intérimaire du FOSCAO CI, le Coordonnateur national, Drissa Soulama, dément AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Suite à l'annonce par voie de médias ou sur les réseaux sociaux de la nomination de Guillaume Gbato, en qualité de nouveau Coordonnateur intérimaire du FOSCAO, le Coordonnateur national actuel, Drissa Soulama dément l'information et s'explique dans ce communiqué dont copie est parvenue à Abidjan.net.


République Centrafricaine  - Formation: les professionnels des médias à l’école de la déontologie AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

80 journalistes et professionnels de la communication centrafricains participent à une formation d’une semaine à Bangui. Ce séminaire est la première étape d’un cycle de formations sur plusieurs mois pour une trentaine de professionnels des médias centrafricains.


Côte D'Ivoire  - Commémoration de la 30ème Journée Mondiale des Droits de l’Enfant: le gouvernement invite tous à une synergie d’actions pour la protection de l’enfant (déclaration ) AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Chers (ères) compatriotes, La Cote d’Ivoire, à l’instar des autres pays du monde, célèbre la 30ème édition de la convention des droits de l’Enfant adoptée le 20 novembre 1989, par les nations unies et ratifié le 04 février 1991.


Gabon  - Le gagnant d’une cagnotte de 30 millions de FCFA à un jeu de hasard introuvable et risque de louper son gain AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Le Pari mutuel urbain gabonais (PMUG) recherche activement le gagnant introuvable d’une cagnotte de 30 millions de FCFA, plus d’une semaine après son exploit.


Niger  - Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi, 20 novembre 2019 AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Le Conseil des Ministres s’est réuni hier mercredi 20 novembre 2019, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président du Conseil des Ministres. Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris plusieurs décisions:


Burkina-Faso  - Situation sécuritaire: les consiggnes du ministre de la Sécurité AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Les consignes de sécurité à respecter,


Burkina-Faso  - Deuxième édition de la Semaine de l’industrie burkinabè et de la journée de l’industrialisation de l’Afrique: le ministre en charge du Commerce s’entretient avec les journalistes AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

En marge de la tenue de la 2ème édition de la Semaine de l’industrie burkinabè et de la journée de l’industrialisation de l’Afrique qui se déroulent à Ouagadougou du 18 au 20 novembre 2019, le ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat Monsieur Harouna KABORE, a organisé un déjeuner de presse avec les journalistes à Koubri, ce lundi 18 novembre 2019.


Burkina-Faso  - Communiqué du Conseil des ministres de ce mercredi 20 novembre 2020 AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 20 novembre 2019, en séance ordinaire, de 09 H 15 mn à 14 H 15 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE, Premier ministre, Chef du gouvernement. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations, et autorisé des missions à l’étranger.


Côte D'Ivoire  - Le conseil du café-cacao procède à la remise des machines à dix torréfacteurs AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Le siège de SIFCA-COOP à Abidjan-Treichville a servi de cadre, ce mardi 19 novembre 2019, à la cérémonie de remise de machines aux torréfacteurs formés par Le Conseil du Café-Cacao. Ces torréfacteurs au nombre de 10, sélectionnés à l’issue d’un appel à candidature lancé en septembre 2018 par Le Conseil du Café-Cacao, ont bénéficié des formations et stage d’apprentissage de torréfaction de café en février 2019 au centre d’analyses de la Qualité du Café et du Cacao (CAQCC) du Conseil du Café-Cacao puis en Europe où ils ont séjourné pendant trois semaines.


Bénin  - Boni Yayi est de retour au pa ys AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

L’ancien chef de l’Etat béninois, Boni Yayi vient à l’instant de regagner Cotonou à bord d’un appareil de la Nigeria Air Force. C’était dans l’après midi de ce mercredi 20 novembre 2019.


Bénin  - Une rencontre entre Talon et Yayi est annoncée AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Alain Orounla, vient d’apporter quelques précisions ce mercredi, sur la rencontre annoncée entre l’actuel chef de l’Etat, Patrice Talon et son prédécesseur, Boni Yayi.


Kenya  - Changement climatique : Premier "Atlas du climat" pour lutter contre les pertes alimentaires AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

Le Kenya lancera son premier système de modélisation météorologique localisé au début de l’année prochaine, fournissant des données clés sur l’impact du changement climatique sur la production végétale dans ce pays d’Afrique de l’Est au cours des prochaines décennies, a annoncé mardi le fondateur du projet.


Mali  - Le Mali accusé d'opération militaire non autorisée AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

Le gouvernement burkinabé a déclaré que l'armée malienne n'était pas autorisée à pénétrer sur son territoire pour tuer trois personnes lors d'une vague de violence ethnique la semaine dernière.


Maroc  - Inégalités sociales : Le roi Mohammed VI nomme un comité pour lutter contre la pauvreté AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

Le roi Mohammed VI du Maroc a nommé mardi l'ancien ministre de l'Intérieur et ambassadeur en France, Chakib Benmoussa, à la tête d'un comité chargé de lutter contre les inégalités sociales et la pauvreté, a annoncé le Palais royal dans un communiqué.


Nigéria  - Douane : Vers une réduction de 5% sur les véhicules importés AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

Le colonel Hameed Ali, contrôleur général des services des douanes du Nigéria (NCS), a déclaré que le coût des véhicules d’occasions et neufs importés devrait baisser si le ministère des Finances approuve la proposition du service des douanes du Nigéria (NCS), qui recommandait une réduction du prélèvement de 35% à 5 ou 10%.


Burkina-Faso  - Accès à des toilettes décentes: 740 189 latrines familiales à réaliser d’ici 2030 AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

Le Burkina Faso à l’instar des pays du monde a célèbre le 19 novembre, la Journée Mondiale des Toilettes (JMT) sous le thème « Ne laisser personne de côté ». Selon le Ministère de l’Eau et de l’assainissement, le taux d’accès à l’assainissement adéquat en 2018 est de seulement 22 ,6% dont 38,2% en milieu urbain et 16,4% en milieu rural. Plus de 2/3 des Burkinabè ne disposent toujours pas de systèmes adéquats de gestions des excrétas et près de 85% des eaux usées sont rejetés dans la nature sans précaution pour la santé et l’environnement.


Côte D'Ivoire  - 19e journée mondiale des toilettes: le message de la ministre de l’assainissement et de la salubrité AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

Ivoiriennes, Ivoiriens, Chers Compatriotes, Chers Amis de la Côte d’Ivoire ;


Inter  - De l'importance des toilettes: l'impact transformateur de l'élimination de la défécation en plein air AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

Mettre fin à la défécation en plein air plutôt que dans les toilettes aura des « avantages transformationnels » pour les personnes les plus vulnérables du monde, selon le Conseil de concertation pour l'approvisionnement en eau et l'assainissement (WSSCC), l'organisme partenaire de l'ONU pour l'assainissement.