Togo Afrique Monde
Inter  -

En zone de conflit, une personne sur cinq souffre de troubles mentaux (OMS)


De nouvelles données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publiées cette semaine dans la revue scientifique The Lancet révèlent les effets de vivre en zone de conflit sur la santé mentale.

Une personne sur cinq vit avec une forme de trouble mental, allant d'une dépression légère ou d'une anxiété à une psychose. Près d'une personne sur dix vit avec un trouble mental modéré ou grave.

Ces chiffres sont significativement plus élevés si on les compare à la prévalence de ces maladies dans la population générale. En effet, hors zones de conflit, « elles concernent une personne sur 14 », explique Alison Ruth Brunier, spécialiste de la santé mentale à l’OMS, au micro d’ONU info.

Ces personnes ont besoin d'obtenir un traitement et des soins, alors que leurs troubles nuisent souvent à leur capacité de fonctionner. L’accès aux soins n’est pas seulement une question d’amélioration de la santé mentale, il peut aussi être une question de survie.

L’étude a analysé cinq troubles qui frappent les personnes vivant dans les zones de conflit : la dépression, l’anxiété, le syndrome de stress post-traumatique, le désordre bipolaire ou la schizophrénie.

Cette étude permet d’évaluer l’étendue du problème, explique Alison Brunier. « La depression et l’anxiété semblent affecter davantage les personnes âgées et la dépression est plus courante chez les femmes que chez les hommes en zones de conflit ».

Selon les estimations de l'ONU, en 2019, près de 132 millions de personnes dans 42 pays du monde auront besoin d'une assistance humanitaire résultant d'un conflit ou d'une catastrophe. Près de 69 millions de personnes dans le monde ont été déplacées de force par la violence et les conflits, le nombre le plus élevé depuis la Seconde Guerre mondiale. « Donc le problème est très grand », estime Mme Brunier.


Évaluer les besoins des populations est primordial

En 2019, l’OMS s’occupe de la santé mentale dans les pays et territoires dont la population est touchée par des urgences de grande ampleur dans le monde, comme au Bangladesh, en Iraq, en Jordanie, au Liban, au Nigéria, au Soudan du Sud, en Syrie, en Turquie, en Ukraine, en Cisjordanie ou encore dans la bande de Gaza.

Pour coordoonner la réponse en matière de santé mentale en situation d’urgence, que ce soit pendant un conflit ou après une catastrophe naturelle, la tâche première de l’OMS est d’identifier rapidement ce dont les gens ont besoin.

« La deuxième étape est de déterminer dès que possible les ressources qui sont déjà disponibles sur place pour aider ces personnes », explique Alison Brunier. Cela peut être des services gouvernementaux, des organisations non gouvernementales locales et des partenaires internationaux qui ont la capacité et les connaissances nécessaires pour gérer les problèmes de santé mentale, pour soutenir les personnes en situation de stress aigu et pour évaluer et soigner les troubles mentaux, des plus légers aux plus graves.

La troisième étape est d’aider à fournir la capacité de soutien lorsque ce qui existe n’est pas suffisant. Cela implique généralement une coordination avec les partenaires et un renforcement rapide des capacités des prestataires locaux.

« Cela passe par la formation de généralistes qui sont sur le terrain pour qu’ils puissent diagnostiquer des problèmes mentaux et après les soigner », explique la spécialiste en santé mentale. « Il est aussi nécessaire de renforcer les systèmes de santé pour les problèmes mentaux dans les pays en général pour que les pays soient préparés en cas de situation d’urgence ou humanitaire ».

Au cours de la dernière décennie, l’OMS a développé avec ses partenaires une série de guides pratiques pour aider à établir et à développer un soutien en matière de santé psychosociale et mentale dans les situations d'urgence. Elle a aussi adapté le «programme mhGAP», grâce auquel les agents de santé généraux sont formés à reconnaître et à fournir un soutien pour les troubles mentaux courants, afin de pouvoir être utilisés en cas d'urgence humanitaire.

Dans de nombreux pays du monde, l'ignorance concernant la santé mentale et la maladie mentale reste largement répandue. La prise en charge des soins de santé mentale pendant les conflits et d’autres situations d’urgence, dans les pays où ce soutien est limité, peut permettre d’identifier les personnes affectées. Dans de nombreux cas, ce soutien permet de dissiper les mythes sur la maladie mentale et d’aboutir à un traitement, à des soins et à une vie plus digne.

Mise en place de services de santé mentale de qualité

En Syrie, par exemple, avant le conflit, il n'existait pratiquement pas de soins de santé mentale en dehors des hôpitaux psychiatriques d'Alep et de Damas. Maintenant, cependant, grâce à la reconnaissance croissante du besoin de soutien, un appui psychosocial et en santé mentale a été introduit dans les établissements de santé primaires et secondaires, dans les centres communautaires et pour femmes, ainsi que dans les programmes scolaires.

Au Liban, la population de 4 millions d'habitants a encore augmenté d'un million ces dernières années, les réfugiés ayant franchi la frontière depuis la Syrie. Conscient de l’augmentation rapide des besoins en services de santé mentale, le gouvernement a saisi cette occasion pour renforcer ses services de santé mentale, de sorte qu’ils bénéficient désormais non seulement aux nouveaux arrivants, mais également à la population locale.

Le tsunami de 2004 au Sri Lanka et en Indonésie et le typhon de 2013 aux Philippines ont été le catalyseur de la décentralisation des soins de santé mentale au niveau communautaire, là où ils étaient le plus nécessaires. Dans la plupart des cas, l'infrastructure mise en place est restée une fois les crises passées, a expliqué Alison Brunier. Ce sont donc des systèmes de moyenne ou longue durée

Mais Alison Brunier précise que la majorité des personnes qui vivent dans des situations de de conflit n’ont pas accès aux soins de santé mentale. Donc il reste encore beaucoup à faire.

Tous les pays ont l'obligation d'investir dans la santé mentale. Mais il est particulièrement important dans les populations touchées par un conflit où le taux de problèmes de santé mentale est plus du double de celui de la population en général.


Namibie  - Commerce de diamants : L'entreprise De Beers demande des allégements fiscaux AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Le groupe De Beers (Namdeb), filiale commune du gouvernement namibien et du groupe de diamants d'Anglo American (AAL.L), a annoncé jeudi qu'il était en discussion avec le gouvernement à propos d'allégements fiscaux pour étendre ses activités au-delà de 2023.


Afrique du Sud  - Gouvernance publique : Un député de l'ANC arrêté pour corruption AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Un haut législateur du parti au pouvoir, le Congrès national africain (ANC), accusé de corruption et a été libéré sous caution après la comparution devant le tribunal, a annoncé la police.


Bénin  - Un jeune homme dépouillé de ses biens par une inconnue AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Éric A. transitaire de profession et patron d’un grand bar à Cotonou s’est vu dépouillé de ses biens et autres objets précieux suite à un rapport sexuel, à son domicile à Cocotomey.


Bénin  - Monétique : Blaise Ahouantchédé fait son pot d’au revoir à GIM-UEMOA AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Le béninois Blaise Ahouantchédé qui est à la tête de GIM-UEMOA depuis 15 ans a fait mardi son pot d’au revoir à l’ensemble des acteurs et professionnels du milieu financier et bancaire à Dakar.


Bénin  - Projet de développement : 270 millions de dollars la KFW-IPEX pour financer la Route des Pêches AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

La Banque allemande KFW-IPEX vient d'accorder un appui financier de 160 milliards de francs CFA, soit plus de 270 millions de dollars américains au gouvernement béninois pour financer la construction de la deuxième phase du projet de la Route des pêches, a indiqué le ministère béninois des Finances et de l'Economie dans un communiqué mercredi.


Bénin  - Droit des affaires : Partenariat entre l'AUF et la FDA pour les activités du Club OHADA Bénin AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

La Fondation pour le Droit Africain (FDA) vient de signer, un partenariat avec l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) pour étendre le réseau de communication du Club OHADA Bénin (COBe) vers les autres universités de l'espace francophone, annonce ce jeudi l’Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA).


Bénin  - Le pays siège désormais au Conseil exécutif de l’Unesco AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Le Bénin retrouve le Conseil exécutif de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco).


Bénin  - Armée et police : Plus de 1000 agents à recruter AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Le gouvernement béninois a autorisé, mercredi, le recrutement de 1100 agents pour le compte des forces armées et la police républicaine


Côte D'Ivoire  - Société Civile / Nomination de Guillaume Gbato au poste de Coordonnateur intérimaire du FOSCAO CI, le Coordonnateur national, Drissa Soulama, dément AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Suite à l'annonce par voie de médias ou sur les réseaux sociaux de la nomination de Guillaume Gbato, en qualité de nouveau Coordonnateur intérimaire du FOSCAO, le Coordonnateur national actuel, Drissa Soulama dément l'information et s'explique dans ce communiqué dont copie est parvenue à Abidjan.net.


République Centrafricaine  - Formation: les professionnels des médias à l’école de la déontologie AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

80 journalistes et professionnels de la communication centrafricains participent à une formation d’une semaine à Bangui. Ce séminaire est la première étape d’un cycle de formations sur plusieurs mois pour une trentaine de professionnels des médias centrafricains.


Côte D'Ivoire  - Commémoration de la 30ème Journée Mondiale des Droits de l’Enfant: le gouvernement invite tous à une synergie d’actions pour la protection de l’enfant (déclaration ) AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Chers (ères) compatriotes, La Cote d’Ivoire, à l’instar des autres pays du monde, célèbre la 30ème édition de la convention des droits de l’Enfant adoptée le 20 novembre 1989, par les nations unies et ratifié le 04 février 1991.


Gabon  - Le gagnant d’une cagnotte de 30 millions de FCFA à un jeu de hasard introuvable et risque de louper son gain AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Le Pari mutuel urbain gabonais (PMUG) recherche activement le gagnant introuvable d’une cagnotte de 30 millions de FCFA, plus d’une semaine après son exploit.


Niger  - Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi, 20 novembre 2019 AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Le Conseil des Ministres s’est réuni hier mercredi 20 novembre 2019, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président du Conseil des Ministres. Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris plusieurs décisions:


Burkina-Faso  - Situation sécuritaire: les consiggnes du ministre de la Sécurité AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Les consignes de sécurité à respecter,


Burkina-Faso  - Deuxième édition de la Semaine de l’industrie burkinabè et de la journée de l’industrialisation de l’Afrique: le ministre en charge du Commerce s’entretient avec les journalistes AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

En marge de la tenue de la 2ème édition de la Semaine de l’industrie burkinabè et de la journée de l’industrialisation de l’Afrique qui se déroulent à Ouagadougou du 18 au 20 novembre 2019, le ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat Monsieur Harouna KABORE, a organisé un déjeuner de presse avec les journalistes à Koubri, ce lundi 18 novembre 2019.


Burkina-Faso  - Communiqué du Conseil des ministres de ce mercredi 20 novembre 2020 AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 20 novembre 2019, en séance ordinaire, de 09 H 15 mn à 14 H 15 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE, Premier ministre, Chef du gouvernement. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations, et autorisé des missions à l’étranger.


Côte D'Ivoire  - Le conseil du café-cacao procède à la remise des machines à dix torréfacteurs AFRICAHOTNEWS.COM - [11/21/2019]

Le siège de SIFCA-COOP à Abidjan-Treichville a servi de cadre, ce mardi 19 novembre 2019, à la cérémonie de remise de machines aux torréfacteurs formés par Le Conseil du Café-Cacao. Ces torréfacteurs au nombre de 10, sélectionnés à l’issue d’un appel à candidature lancé en septembre 2018 par Le Conseil du Café-Cacao, ont bénéficié des formations et stage d’apprentissage de torréfaction de café en février 2019 au centre d’analyses de la Qualité du Café et du Cacao (CAQCC) du Conseil du Café-Cacao puis en Europe où ils ont séjourné pendant trois semaines.


Bénin  - Boni Yayi est de retour au pa ys AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

L’ancien chef de l’Etat béninois, Boni Yayi vient à l’instant de regagner Cotonou à bord d’un appareil de la Nigeria Air Force. C’était dans l’après midi de ce mercredi 20 novembre 2019.


Bénin  - Une rencontre entre Talon et Yayi est annoncée AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Alain Orounla, vient d’apporter quelques précisions ce mercredi, sur la rencontre annoncée entre l’actuel chef de l’Etat, Patrice Talon et son prédécesseur, Boni Yayi.


Kenya  - Changement climatique : Premier "Atlas du climat" pour lutter contre les pertes alimentaires AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

Le Kenya lancera son premier système de modélisation météorologique localisé au début de l’année prochaine, fournissant des données clés sur l’impact du changement climatique sur la production végétale dans ce pays d’Afrique de l’Est au cours des prochaines décennies, a annoncé mardi le fondateur du projet.


Mali  - Le Mali accusé d'opération militaire non autorisée AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

Le gouvernement burkinabé a déclaré que l'armée malienne n'était pas autorisée à pénétrer sur son territoire pour tuer trois personnes lors d'une vague de violence ethnique la semaine dernière.


Maroc  - Inégalités sociales : Le roi Mohammed VI nomme un comité pour lutter contre la pauvreté AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

Le roi Mohammed VI du Maroc a nommé mardi l'ancien ministre de l'Intérieur et ambassadeur en France, Chakib Benmoussa, à la tête d'un comité chargé de lutter contre les inégalités sociales et la pauvreté, a annoncé le Palais royal dans un communiqué.


Nigéria  - Douane : Vers une réduction de 5% sur les véhicules importés AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

Le colonel Hameed Ali, contrôleur général des services des douanes du Nigéria (NCS), a déclaré que le coût des véhicules d’occasions et neufs importés devrait baisser si le ministère des Finances approuve la proposition du service des douanes du Nigéria (NCS), qui recommandait une réduction du prélèvement de 35% à 5 ou 10%.


Burkina-Faso  - Accès à des toilettes décentes: 740 189 latrines familiales à réaliser d’ici 2030 AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

Le Burkina Faso à l’instar des pays du monde a célèbre le 19 novembre, la Journée Mondiale des Toilettes (JMT) sous le thème « Ne laisser personne de côté ». Selon le Ministère de l’Eau et de l’assainissement, le taux d’accès à l’assainissement adéquat en 2018 est de seulement 22 ,6% dont 38,2% en milieu urbain et 16,4% en milieu rural. Plus de 2/3 des Burkinabè ne disposent toujours pas de systèmes adéquats de gestions des excrétas et près de 85% des eaux usées sont rejetés dans la nature sans précaution pour la santé et l’environnement.


Côte D'Ivoire  - 19e journée mondiale des toilettes: le message de la ministre de l’assainissement et de la salubrité AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

Ivoiriennes, Ivoiriens, Chers Compatriotes, Chers Amis de la Côte d’Ivoire ;


Inter  - De l'importance des toilettes: l'impact transformateur de l'élimination de la défécation en plein air AFRICAHOTNEWS.COM - [11/20/2019]

Mettre fin à la défécation en plein air plutôt que dans les toilettes aura des « avantages transformationnels » pour les personnes les plus vulnérables du monde, selon le Conseil de concertation pour l'approvisionnement en eau et l'assainissement (WSSCC), l'organisme partenaire de l'ONU pour l'assainissement.