Togo Afrique Monde
Togo  -

Corruption au Togo : Plus d’un Togolais sur deux pense que la présidence, les députés, le gouvernement, la police et les magistrats sont corrompus !


S’il s’était agi des conclusions d’une institution lambda, on en douterait. Mais lorsque c’est Transparency International (TI) qui publie les résultats de sondages sur le phénomène de la corruption, les partisans du régime cherchent à noyer les constats établis sur le Togo dans un ensemble, histoire de faire croire qu’ailleurs, c’est pareil. Mais l’homme doit-il chercher à s’identifier aux autres dans la médiocrité, ou doit-il viser l’excellence ? On peut se demander les critères qui ont faire dire au Millenium challenge corporation (MCC) que le Togo faisait des progrès en matière de lutte contre la corruption

En se basant sur des utilisateurs des services publics les 12 derniers mois avant la publication du rapport sur la corruption concernant le Togo, les résultats des sondages d’opinion sont comme suit : 57% (presque 6 Togolais sur 10) des sondés estiment que la corruption a augmenté ces 12 derniers mois ; 32% (soit presque 1 Togolais sur 3) des utilisateurs disent avoir versé des pots-de-vin contre des services ; 68% (sensiblement 7 Togolais sur 10) pensent que le gouvernement fait un mauvais travail en matière de lutte contre la corruption ; et 6 Togolais sur 10 affirment que les citoyens ordinaires peuvent faire la différence dans cette lutte.

Entre 2015 et 2019, la corruption, selon les institutions, a ainsi évolué : 55% de la population pense que la police et les magistrats sont corrompus en 2019, contre 44% pour la police et 48% pour les juges ; presque le même taux (54%) estiment que les officiels du gouvernement sont corrompus contre 39% il y a 4 ans ; s’agissant de la présidence et la primature, ils sont 51% en 2019 à penser que ces deux institutions sont corrompus contre 37% il y a 4 ans ; les membres de l’Assemblée nationale ne sont pas en reste, puisque 49% des sondés (pratiquement la moitié) estiment que les députés sont corrompus alors qu’ils étaient 35% en 2015.

Le niveau de la corruption a-t-il augmenté durant ces 12 derniers mois ? L’enquête révèle qu’ils sont 57% à répondre par l’affirmative contre 35% il y a 4 ans ; mais 17% pensent que le niveau de la corruption a baissé alors qu’en 2015, ce taux était de 35% ; le taux de ceux qui disent que le phénomène est resté stationnaire est presque le même : 15% en 2015 et 17% en 2019.

Les citoyens ordinaires peuvent-ils faire la différence dans la lutte contre la corruption ? A cette question, ils sont 6 Togolais sur 10 à répondre par oui, et moins d’un tiers à répondre par non. Alors qu’en 2015, ils étaient respectivement 53% et 42%.

Et quand on demande la perception sur l’action gouvernementale à endiguer le phénomène, un Togolais sur 5 en pense du bien, contre presque 7 Togolais sur 10 qui pensent le contraire.

Que dire de ces chiffres ?

C’est d’abord un média en ligne du gouvernement qui cherche des circonstances atténuantes pour justifier ces chiffres. Plutôt que de reconnaître le problème et de proposer des voies pour l’endiguer, ce site tente de fondre la médiocrité dans un tout plus vaste. « Au Togo, comme ailleurs en Afrique, les citoyens ont une perception de la corruption qui s’est aggravée depuis 2015. Un sentiment plus que des éléments concrets pour étayer leur point de vue…Le Togo n’est pas un cas à part. Les données de l’étude sont très similaires pour l’ensemble des pays africains étudiés », peut-on lire sur republicoftogo.com. Si ce n’est pas de l’absolution pour ceux qui sont censés lutter contre ce fléau, ça y ressemble fort. Seulement, le pays a d’énormes besoins de reconnaissance à l’international, et vouloir se cacher derrière des résultats médiocres pourrait jouer un sale tour aux autorités.

Millenium challenge corporation (MCA). Le Togo a été admis au programme seuil et rêve d’être éligible au Compact qui donne droit à des financements américains plus conséquents. Et l’un des critères ayant longtemps réduit les chances du pays est le phénomène de la corruption. Or, il se trouve que les évaluations du MCC sont dynamiques, ce qui veut dire que les voyants de ce fléau pourraient virer très vite au rouge à la prochaine évaluation. En ce moment, ce ne sera plus « l’ensemble des pays africains » qui seront pénalisés, mais bien seulement le Togo.

Pour en venir aux institutions épinglées par les sondages de Transparency International, d’abord la présidence. Lorsque des marchés sont attribués via la procédure du gré à gré, quand des projets sont jetés à la figure du peuple pour réalisation sans que les citoyens ne soient associés aux contours, lorsque des cas de corruption avérés parviennent aux oreilles de la présidence, mais que celle-ci brille par son silence, il n’est pas surprenant que la perception de la gestion des affaires par la présidence soit négative au sein de la population.

La corruption au sein de la magistrature est un fait. L’épisode ayant impliqué la hiérarchie de la Cour suprême depuis mars 2018 et qui a contraint le président de cette institution à faire produire un document d’origine douteux qui n’est en réalité que la preuve des soupçons qui pèsent sur lui dans un dossier foncier, est l’arbre qui cache la forêt. Si sanction il y avait eu, on parlerait de lutte efficace contre la corruption au sein des magistrats au Togo. Malheureusement, ce sont les menus fretins qui sont brandis comme des trophées de guerre.

S’agissant de la police, le dossier est encore chaud et impliquerait de hauts gradés. Combien étaient-ils à siphonner les recettes destinées au Trésor public ? Plus vite les coupables seront identifiés, mieux la police se portera.

Des membres du gouvernement corrompus, le Togo en regorge. Infrastructures, sport, agriculture, marchés publics sont quelques-uns des domaines qui privent le Trésor public de deniers véritables pouvant être affectés à des secteurs sociaux. Des ministres ont géré des fonds, non pas en se léchant les doigts, mais en avalant tout le bras, laissant la portion congrue pour réaliser les projets. Après, c’est pour entendre certaines prétendues autorités contractantes dire devant des « députés endormis » que « l’entreprise a utilisé les fonds pour acquérir du matériel ». Et avec ça, aucun compte ne leur a jamais été demandé. Aucune enquête parlementaire n’a été commise pour situer les responsabilités. Comment la population peut-elle oublier ?

La Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) est un « make-up », un maquillage destiné à faire croire qu’au Togo, il existe des instruments de répression de ce fléau. Puisqu’elle était en place au moment de la commission de ces délits. La Haute Cour de justice qui, si elle avait été mise en place conformément à la Constitution togolaise, aurait pour vocation de poursuivre les dirigeants haut placés, tarde à voir le jour. Sciemment peut-être. On peut tromper une partie du peuple tout le temps; on peut encore tromper tout un peuple un moment ; mais on ne peut tromper tout un peuple tout le temps.

Abbé Faria

Source : Liberté No.2960 Du Lundi 15 Juillet 2019


Bénin  - Le Conseil des ministres a adopté un nouveau plan tarifaire sur l’électricité iciLome - [12/5/2019]

Le conseil des ministres s’est réuni en sa séance extraordinaire, hier mercredi 4 décembre 2019. Entre autres sujets abordés, figure l’adoption d’un nouveau plan tarifaire sur l’électricité en République du Bénin.


Togo  - La une des journaux parus ce jeudi 05 décembre 2019 iciLome - [12/5/2019]

Les journaux parus dans les kiosques ce jeudi 05 décembre 2019 traitent divers sujets de l'actualité sociopolitique et économique du pays.


Togo  - Drame : Un jeune homme se fait écraser par un train iciLome - [12/5/2019]

L’émoi s’est emparé des riverains à proximité de la Direction générale Moov sur le boulevard de la Paix. A l’aube de ce jeudi 05 décembre 2019, un jeune homme, la trentaine, du nom de Joël Agomebou s’est fait écraser par un train.


Ghana  - Akufo-Addo veut rempiler pour un second mandat iciLome - [12/5/2019]

Entré dans ses fonctions de Président de la République en janvier 2017, Nana Akufo-Addo veut se porter candidat à sa propre succession. Il avait remporté la présidentielle de décembre 2016 contre John Dramani Mahama.


Togo  - 5 ou 10% du budget annuel des élus locaux consacré à un partenariat solide avec le secteur privé et la société civile ? iciLome - [12/5/2019]

Une recommandation est émise à l’endroit des élus locaux relativement à leur politique de développement communautaire. Pascal Edoh Agbové, Directeur Exécutif de l’ONG-IJD propose qu’en 2020, 5 ou 10% du budget annuel des conseillers municipaux soit consacré aux initiatives entrepreneuriales.


Togo  - Les pétards interdits pendant les fêtes de fin d’année iciLome - [12/5/2019]

Les fêtes de fin d’année s’annoncent déjà. Nous n’en sommes qu’à quelques jours ; les pétards font d’ores et déjà leurs apparitions. Mais le ministre de la Sécurité et de la Protection civile Yark Damehame vient rappeler leur interdiction.


Togo  - Présidentielle 2020 : La HAAC peaufine ses textes pour une couverture médiatique équitable iciLome - [12/5/2019]

Les membres de la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la communication (HAAC) animent depuis lundi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lom), leur « session spéciale » en vue d’adopter les textes devant réglementer la couverture médiatique de la présidentielle de 2020.


Togo  - Dr Aubin Thon et son « Plan National » pour l’alternance en 2020 iciLome - [12/5/2019]

Dr Kodjovi Aubin Thon, président de Nouvelle Vision (NoVi) et candidat à la prochaine présidentielle, reste convaincu que l’alternance politique tant souhaitée par les Togolais sera une réalité en 2020.


Togo  - Les membres du bureau du HCTE rendent visite à la présidente de l’AN iciLome - [12/5/2019]

La présidente de l’Assemblée nationale a reçu ce mercredi 4 décembre 2019 le bureau du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE), au siège de l’institution à Lomé.


Togo  - Les explications d'Atsou Atcha : Tout ça pour ça ? iciLome - [12/5/2019]

Après avoir quitté son domicile très tôt le lundi dernier sans donner de nouvelles ensuite, suscitant de l’inquiétude au sein de sa famille voire dans l’opinion, le porte-parole de la Coordination des syndicats l’éducation du Togo (CSET) fait signe de vie. Mais avec une explication trop simpliste pour situer les uns et les autres.


Togo  - Assurances/1ère Journée du Consommateur : La FETAC dévoile le secteur des assurances aux Togolais iciLome - [12/5/2019]

C'est un secret de Polichinelle. On ne peut vivre aujourd'hui sans assurance. Elle est en quelque sorte une sécurité garantie dans la vie d'un individu. Mais forces est de constater que les réticences demeurent encore nombreuses. Souvent, les consommateurs restent méfiants des services d’assurance. Fort de ce constat, la Fédération Togolaise des Assureurs Conseils (FETAC), sous le co-parrainage du ministère du Commerce, de l’Industrie, du Développement du Secteur privé et de la Consommation locale et du ministère de l’Economie et des Finances, a organisé ce mardi 04 décembre « La Journée du Consommateur d’Assurance ». Une première dans l’histoire des assurances au Togo.


Togo  - Elim CAN féminine 2020 : Les Eperviers héritent du Niger au 1er tour iciLome - [12/5/2019]

La sélection nationale togolaise des dames croisera celle du Niger au premier tour des éliminatoires de la CAN féminine de 2020. C’est ce que donne le tirage au sort effectué par la Confédération africaine de football (CAF) ce mercredi 4 décembre 2019.


Togo  - Le Togo revisite sa coopération avec l’OIBT iciLome - [12/5/2019]

En marge des travaux de la 55è session du Conseil international des bois tropicaux (CIBT) qui se déroulent à Lomé du 2 au 7 décembre, le Directeur exécutif de l’Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT) a été reçu ce mardi à la Primature.


Togo  - Faure Gnassingbé a reçu les lettres de créance de 6 nouveaux ambassadeurs iciLome - [12/5/2019]

On a assisté à un ballet diplomatique ce mercredi 4 décembre à la Présidence de la République à Lomé. Une demi-douzaine de nouveaux ambassadeurs accrédités ont remis au chef de l’Etat leurs lettres de créance.


Togo  - Yaovi Atsou-Atcha : plus de peur que de mal ! iciLome - [12/4/2019]

Porté disparu depuis quelques jours, provoquant de l’inquiétude au sein de la Coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET) dont il est l’un des chantres, Yaovi Atsou-Atcha aurait donné des signes de vie.


Togo  - La une des journaux parus ce mercredi 4 décembre 2019 iciLome - [12/4/2019]

Plusieurs journaux sont dans les kiosques ce mercredi 4 décembre 2019. Ils traitent divers sujets politiques, économiques et sociaux.


Togo  - La 70è session du Comité régional pour l’Afrique pose ses valises à Lomé en août prochain iciLome - [12/4/2019]

La 70è session du Comité régional de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique programmée en août de l’année prochaine aura lieu à Lomé, la capitale du Togo.


Togo  - Présidentielle 2020 : Le Conseil épiscopal s'active pour une observation électorale non partisane iciLome - [12/4/2019]

Dans un peu plus de deux mois, les Togolais seront dans les urnes pour élire le prochain Président de la République. Mais nombreux sont ces concitoyens qui désapprouvent le processus électoral mené de façon unilatérale par le régime de Faure Gnassingbé. Et c’est justement pour la transparence de la prochaine échéance électorale que le Conseil Episcopal Justice et Paix Togo (CEJP-Togo) anime actuellement à Lomé, une conférence sur la problématique de l’observation électorale non partisane de la société civile dans le contexte sociopolitique actuel.


Togo  - La préfecture d’Agoè-Nyivé compte 1487 personnes souffrant de handicap iciLome - [12/4/2019]

Un recensement effectué dans la préfecture d’Agoè-Nyivé par une équipe du Cercle d’action pour le développement des personnes handicapées (CADEPH) a permis d’y dénombrer au moins 1487 personnes souffrant de handicap.


Togo  - Corps de la Paix-Togo : Des agents de sécurité licenciés sans indemnités iciLome - [12/4/2019]

Lorsque dans un pays les tenants du pouvoir se montrent laxistes devant des violations des droits des citoyens, on ne peut que se retrouver face à des scandales. C’est un secret de Polichinelle. Au Togo, des expatriés règnent en maître sur un territoire conquis. Ces étrangers piétinent impunément les droits des employés dans les sociétés qu’ils dirigent. C’est ce à quoi on assiste au Corps de la Paix au Togo où des ex-agents de sécurité sont abusivement licenciés sans leur verser leurs « droits légaux et dommages-intérêts pour licenciement abusif ».


Togo  - Aide au développement : Découvrez le pactole de l’UE en faveur du Togo sur la période 2014-2020 iciLome - [12/4/2019]

Plus de 270 millions d’euros. C’est la somme globale déboursée ou en cours de décaissement par l’Union européenne (UE), faisant d'elle le premier bailleur de fonds du Togo sur ces sept (7) dernières années.


Togo  - SOS : Atchou Atcha porté disparu iciLome - [12/4/2019]

Depuis lundi, les familles et proches collaborateurs de Atsou Atcha, Porte-parole de la Coordination des syndicats de l'éducation au Togo (CSET), n’ont pas de nouvelles de ce dernier.


Togo  - Kayserispor : 3 mois seulement après son arrivée, Adebayor claque la porte iciLome - [12/4/2019]

L’attaquant togolais, 35 ans, n’est plus sociétaire du club turc de première division, Kayserispor. Il quitte ses coéquipiers trois mois seulement après la signature de son contrat.


Togo  - Les recettes de l’ACAT-Togo pour l’enracinement des droits de l’homme iciLome - [12/4/2019]

L’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture au Togo (ACAT-Togo) a lancé, ce lundi 2 décembre à Lomé, un projet destiné à l’enracinement des droits humains dans le pays.


Togo  - 21,6 milliards FCFA de l’UE en faveur du PND iciLome - [12/4/2019]

Le Togo bénéficie d’un financement de 21, 6 milliards FCFA de l’Union européenne (UE) pour la mise en œuvre du Plan national de développement (PND) 2018-2022.


Togo  - La position de la CDPA-BT à propos de la présidentielle 2020 iciLome - [12/4/2019]

Dans une analyse, la CDPA-BT donne sa position par rapport au processus électoral dans le cadre de l'élection présidentielle de 2020.