Togo Afrique Monde
Togo  -

Le Togo veut financer ses projets avec des EUROBONDS : Qualité de réalisation faible et capacité de remboursement incertaine ?


"> Video

En quête de fonds pour financer son Plan National de Développement (PND), le Togo qui voulait émettre un emprunt obligataire de 500 millions d’Euros en juin 2019, y a renoncé 1.

1. EUROBOND : UNE OPPORTUNITÉ POUR LE TOGO D’EMPRUNTER À L’INTERNATIONAL
Un emprunt obligataire est une émission de dettes. Cela suppose que l’Etat togolais est en capacité de rembourser et d’honorer ses engagements. Si le Togo a renoncé à l’emprunt obligataire, c’est qu’il ne peut rembourser et surtout ne peut proposer un taux attractif pour atteindre les montants recherchés. C’est aussi que la capacité d’endettement du Togo a été largement dépassé notamment auprès des bailleurs de fonds traditionnelles (FMI, Banque mondiale, Banque africaine de développement et même les marchés de l’UEMOA ou de la CEDEAO). Il reste le marché « privé » à international, c’est-à-dire hors institutions publiques avec leurs conditionnalités.

Aujourd’hui, il ne s’agit plus du Plan National de Développement que le Togo veut financer mais bien sa dette intérieure. C’est par la voix de celui qui siège à la tête du pays, Faure Gnassingbé, que le 8 juillet 2019, ce dernier a annoncé qu’il allait solliciter le marché international. Le Togo veut émettre un eurobond de 397 millions d’euros d’ici la fin décembre 2019 pour régler une partie de sa dette intérieure 2. Un eurobond (ou une obligation assimilable du Trésor) est libellé en Euro et constitue un prêt qu’un investisseur – privé de préférence mais pas que – octroie au Gouvernement togolais qui souhaite emprunter. Les eurobonds sont une mise en commun de la dette européenne avec un taux d’intérêt identique et faible afin de bénéficier d’une garantie communautaire des Etats européens et de faire jouer la solidarité en cas de défaillance de l’un des Etats. En cas de défaillance du Togo, l’investisseur privé risque de se retrouver vers un pays européen, notamment la France. Est-ce que celle-ci acceptera de jouer le jeu ? Rien n’est moins sûr puisqu’à ce jour, Le Président Emmanuel Macron n’a pas reçu Faure Gnassingbé officiellement à l’Elysée.

2. LE TOGO EMPRUNTE POUR PAYER SA DETTE INTÉRIEURE
Si le Togo émet une dette pour payer une autre dette, il y a, au plan structurel, un problème sérieux de gouvernance. Car la vraie question est de savoir comment le Gouvernement compte rembourser les investisseurs privés à terme. Surtout que le prêteur peut revendre son obligation à tous moments avec comme conséquence, un monopole de la dette par un prêteur principal qui pourra faire « chanter » le gouvernement togolais ou exiger des contreparties bien au-delà de ce qui figurait au contrat de prêt. Bref, le Togo risque de se retrouver avec une créance toxique.

La dette intérieure signifie que le Gouvernement n’a pas honoré ses engagements vis-à-vis des entreprises et emprunteurs nationaux. On peut se demander pourquoi des projets sont lancés, les réalisations manquent de qualité ou créent de nouveaux problèmes et que l’Etat se retrouve incapable de rembourser dans les délais impartis. Il y a un problème de gouvernance et peut-être de corruption et d’impunité dans le détournement des objectifs assignés aux projets financés. De toutes les façons les projets financés n’ont pas le retour sur investissement recherché. Aucun audit indépendant n’a à ce jour pu faire l’Etat des lieux des échecs, gaspillages ou détournements, voire disparition pure et simple des fonds, non-respect de la loi de programmation financière, exécution de budget dans des conditions de non-transparence et de contrôles indépendants, etc.

3. LE TOGO PREND DES RISQUES AU LIEU D’AMÉLIORER LA QUALITÉ DE L’EXÉCUTION DES PROJETS
Aller emprunter sur le marché international de la dette n’est pas une mauvaise chose en soit car cela permet d’augmenter la capacité de mobilisation des ressources du pays. Il faut comprendre que les eurobonds sont aussi des euro-obligations, donc le prêt est libellé dans la devise EURO et est octroyé par un investisseur (privé ou public) à l’Etat togolais pour une pour une période de temps définie à un taux d’intérêt fixe. Outre le risque de change avec en filigrane un doute des investisseurs sur la valeur du Franc CFA ou la valeur d’une monnaie ECO à terme, le marché UEMOA semble ne plus inspirer confiance. Personne ne sait ce que vaudra à terme et en équivalent devise étrangère le FCFA s’il existe encore, ou l’ECO (la monnaie régionale (CEDEAO) ou sous-régionale (UEMOA)) si elle voit le jour… un jour. Il est même question déjà d’une monnaie ECO qui ne sera que la dévaluation de fait du Franc CFA 3.

Il faudrait vérifier d’ailleurs si les taux d’intérêts, plutôt bas actuellement dans la zone Euro et accordés aux Etats européens, va s’appliquer au Togo. Le taux d’intérêt qui sera applicable aux eurobonds ou euro-obligations sont variables. Ce taux peut varier dans des proportions qui pourront asphyxier le Togo à terme et transformer cet emprunt en programme d’austérité, voire de transferts sous la forme de privatisation des capacités productives togolaises vers les créanciers. En l’espèce, le Togo s’affranchit en apparence des contrôles et de la dépendance vis-à-vis des créanciers publics comme le FMI ou la Banque mondiale sauf que l’alternative des eurobonds/euro-obligations est un risque que le Togo prend.

Les dons, prêts concessionnels et autres contributions bilatérales et multilatérales dans le cadre de l’aide publique au développement n’ont pas modifiée structurelle les niveaux de déficits structurels du Togo, ni d’ailleurs les inégalités, la corruption ou encore la pauvreté. Le solde budgétaire global, hors subventions du Togo était de -7 % du produit intérieur brut (PIB – richesse du pays) en 2018 et est estimé en amélioration par le FMI autour de -5,6 % du PIB en 2019. Ce qui est moins bien que la moyenne du solde budgétaire global de la zone franc, estimée à -3,7 % du PIB en 2018 et -3,4 % du PIB en 2019. Lorsque le Togo bénéficie des aides, subventions et autres soutiens extérieures affectés au budget de l’Etat, ce solde budgétaire est présenté comme une amélioration avec un solde budgétaire globale y compris dons estimé à -3,1 % du PIB en 2018 et -1,5 % du PIB en 2019. Autrement dit, près de 4 % du budget du Togo provient des partenaires étrangers qui ne font pas toujours des dons, mais des prêts, offrent des délais de grâce donc des reports dans le temps dès lors que cela permet de renforcer la tendance à la servitude volontaire de certains dirigeants africains de la zone franc. Cela n’a véritablement pas permis de parvenir à un solde budgétaire global positif, ce depuis plus de 20 ans, et vraisemblablement bien au-delà.

Alors, est-ce que les objectifs de développement peuvent-être atteints avec les eurobonds si la gouvernance et surtout la qualité de l’exécution des projets ne s’améliorent pas, la réponse est non, avec un risque accru d’une nouvelle dépendance envers des créanciers qui, à la première manifestation de l’opposition togolaise, vendront leurs obligations à ceux qui disposent de pouvoir de coercition sur les Etats africains. Certaines entreprises multinationales peuvent même considérer cet état de fait comme une nouvelle stratégie pour pénétrer de « force » un marché togolais peu transparent et s’accaparer des pans entiers de l’économie togolaise, comme cela fut le cas pour la Grèce, membre de l’Union européenne.

4. UN DÉFAUT DE REMBOURSEMENT RISQUE D’ÊTRE PAYÉ PAR LES TAXES SUR LES POPULATIONS
Les conditions de surveillance associées aux financements des budgétaires des Etats par de nombreuses institutions publiques internationales sont souvent assorties de délai de remboursement plutôt court avec des injonctions mettant en cause la souveraineté des Etats. Les plafonds d’endettement étant atteints au Togo (70 % du PIB – richesse nationale), il fallait trouver d’autres alternatives plus risquées. Le développement pour lequel tous ces prêts sont effectués pourraient n’être qu’un prétexte pour des détournements structurels importants dont profitent les entreprises nationaux et internationaux et en définitive l’Etat lui-même. Un simple audit aurait permis de comprendre le manque d’efficacité de la gouvernance publique avec de nombreux projets sans avantages et bénéfices pour les populations. L’état déplorable de l’Hôpital Sylvanus Olympio dans la capitale togolaise suffit pour se faire une idée des arbitrages pro-oligarchie au pouvoir qui se font au Togo.

Si les projets proposés par le Gouvernement togolais ne remplissent ni les missions de rentabilité économique, ni de rentabilité sociale encore moins environnementale, alors il y aura véritablement une mal-gouvernance qui pourrait finir par générer des divergences d’arbitrages politiques sérieux. Les conséquences pourraient, paradoxalement, retomber sur les responsables politiques togolais eux-mêmes.

Le Togo a légèrement réduit sa dette publique sans qu’il y ait nécessairement une bonne gestion des finances publiques. La dette du gouvernement est passée de 74,6 % du PIB à 70,4 % du PIB en 2019 avec des estimations autour de 65,8 % en 2020. Mais le retour sur investissements des projets au Togo n’est pas encore au rendez-vous. Les populations ne peuvent considérer comme un succès, ce qui ne leurs profitent pas. Les taxes ne font d’augmenter sans contreparties en termes d’infrastructures de bien-être pour les citoyens de ce pays ! YEA.

18 juillet 2019.

Dr Yves Ekoué AMAÏZO, PhD, MBA

Directeur Afrocentricity Think Tank

www.afrocentricity.info

© Afrocentricity Think Tank

Écouter l’interview du Dr Yves Ekoué AMAÏZO auprès d’ Africa 24 TV. Le journal de l’économie du Vendredi 19 juillet 2019.


Togo  - Lancement du projet d’appui à la lutte contre la traite des personnes iciLome - [1/28/2020]

Dans le cadre du démarrage effectif des activités du projet d’appui à la lutte contre la traite des personnes au Togo, un atelier de lancement et de planification des activités a été organisé au Togo du 23 au 24 janvier 2020 à Hôtel Onomo.


Togo  - La une des journaux parus ce mardi 28 janvier 2020 iciLome - [1/28/2020]

Les journaux parus dans les kiosques ce mardi 28 janvier 2020 abordent divers sujets de l’actualité sociopolitique du pays.


Togo  - Le PNP dénonce le harcèlement sauvage qui s’abat sur ses militants iciLome - [1/28/2020]

Depuis quelques temps, les militants du Parti national panafricain (PNP) font l’objet d’une chasse aux sorcières selon les responsables de cette formation politique. Dans un communiqué, le parti y dénonce le « harcèlement » qui s’abat sur ses militants et sympathisants.


Togo  - Eperviers : C’est officiel, Claude Le Roy prolongé ! iciLome - [1/28/2020]

Le contrat de trois ans du sélectionneur principal des Eperviers fanions est arrivé à échéance. Malgré les critiques dont il fait l’objectif pour mauvais résultats, le technicien français a été prolongé.


Togo  - Insurrection : Les fameuses armes des « insurgés » iciLome - [1/28/2020]

Lundi, en fin d'après-midi, la Police a présenté une trentaine d’individus soupçonnés d’appartenir au groupe « Tigre Révolution » dirigé par le sieur Touré Madjidou alias Master Tigre, un plongeur dans un restaurant en Belgique.


Togo  - Présidentielle 2020 : Soutien de la Conférence des Togolais de l’Étranger au candidat Agbéyomé iciLome - [1/28/2020]

La Conférence des Togolais de l’Étranger (CTE), dans un communiqué en date du 25 janvier, apporte tout son soutien à Agbéyomé Kodjo, désigné candidat unique de l’opposition par "la dynamique Kpodzro", pour la présidentielle du 22 février prochain.


Togo  - Plus de 450 millions FCFA pour l’amélioration du cadre de vie des populations de la commune des lacs 1 iciLome - [1/28/2020]

Aného et Glidji, deux localités situées dans la commune des lacs 1 au sud-Est du Togo vont désormais bénéficier du sous-projet de gestion des déchets solides et liquides dans leur cadre de vie. Un projet, qui leur permettront d’avoir une ville propre avec à la clé, la construction des infrastructures.


Togo  - Tigre Révolution/Yark Damehame : « Ils étaient presque tous du Parti National Panafricain » iciLome - [1/28/2020]

Hier devant la presse, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Yark Damehame a indiqué que Yacoubou A. Moutawakilou, Secrétaire Général du Parti National Panafricain (PNP) à Kpalimé, fait également partie des individus arrêtés ce week-end, soupçonnés d’appartenir au groupe « Tigre Révolution ».


Togo  - Après le rejet de sa candidature, Dr Thon "garde la foi" malgré tout iciLome - [1/28/2020]

Suite à l'invalidation de sa candidature, Dr Kodjovi Thon a saisi par requête la Cour constitutionnelle. Mais cette dernière vient de rejeter sa requête, confirmant ainsi l'invalidation de sa candidature pour défaut de signatures. "humainement c’est un choc, mais notre foi n’est guère touchée", a-t-il indiqué dans ce message qu'il adresse à ses soutiens.


Togo  - Un leader, c’est le speech iciLome - [1/28/2020]

La première édition de Youth speech challenge, un concours d’art oratoire organisé par les Lions club d’Avé, est rentrée dans l’histoire depuis samedi dernier. Elle retient que c’est Anselme Aurèle Goka qui a remporté le premier prix.


Togo  - La CENI déploie le matériel électoral non sensible iciLome - [1/28/2020]

Plus que quelques jours avant le scrutin présidentiel du 22 février. Lundi, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a déployé du matériel électoral non sensible. Une opération qui s’est déroulée au Centre togolais des expositions et foires (CETEF) de Lomé, en présence du président de l’institution, Ayassor Tchambakou.


Togo  - Insurrection : L’épisode 2 du feuilleton Tigre Révolution iciLome - [1/28/2020]

Le feuilleton « Tigre Révolution » se poursuit. Hier après-midi, la Police nationale a encore présenté trente et une (31) personnes accusées de tentative d’insurrection au Togo. Elles sont soupçonnées d’appartenir au groupe « Tigre Révolution » dirigé par un certain Touré Madjidou, alias « Master Tiger ».


Togo  - Un jeune perd la vie dans un accident de train iciLome - [1/28/2020]

Un accident de train a coûté la vie à un jeune homme dans la nuit du 23 janvier dernier. L’incident s’est produit sur la ligne Hahotoé-Kpémé, non loin du marché de Kpémé.


Togo  - Sans surprise, la Cour constitutionnelle déboute Fabre iciLome - [1/28/2020]

Ce n’est une surprise pour personne. La Cour constitutionnelle dont les membres ne sont pas encore au complet, mais qui a commencé à délibérer, a débouté le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) qui a déposé un recours en annulation de la candidature de Faure Gnassingbé en course pour briguer un quatrième mandat à la tête du Togo.


Togo  - Les mesures anti-coronavirus de l’OOAS iciLome - [1/28/2020]

L’Organisation ouest africaine de la santé (OAAS), une instance de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), a publié une série de mesures devant permettre de contrer l’épidémie de coronavirus sur le continent.


Togo  - Agbéyomé Kodjo demande la libération des militants du PNP enlevés samedi iciLome - [1/28/2020]

Ils ont été enlevés dans leur domicile le week-end dernier. Ces militants du Parti national panafricain (PNP) croupissent actuellement dans des lieux de détention que personne ne connaît. Le candidat de la "Dynamique Kpodzro", Agbéyomé Kodjo dénonce l'état de psychose instauré par le régime de Faure Gnassingbé à la veille de la présidentielle du 22 février et demande la libération des détenus.


Togo  - Présidentielle 2020 : Thomas N’soukpoé rejoint le staff d’Agbéyomé iciLome - [1/28/2020]

L’équipe de campagne du candidat Agbéyomé Kodjo s’agrandit. Thomas N’soukpoé du Bloc d’Action pour le Changement (BAC) vient de rejoindre le staff du candidat unique de l’opposition. L’homme est nommé « Conseiller Spécial » de l’ancien Premier ministre.


Togo  - La une des journaux parus ce lundi 27 janvier 2020 iciLome - [1/27/2020]

Les journaux parus dans les kiosques ce lundi 27 janvier 2020 traitent divers sujets de l’actualité sociopolitique du pays.


Togo  - Lobbying de la diaspora pour l’alternance politique au Togo : pourquoi ça n’aboutit pas ? iciLome - [1/27/2020]

"Vous devez nous aider" ; "on compte sur vous et vos réseaux", disent les hommes politiques aux Togolais vivant à l’étranger. "Nous sommes fatigués de ces politiciens... la communauté internationale nous a abandonnés… Vous êtes notre espoir", disent de nombreuses voix au sein de la population civile. Combien de fois les Togolais de la diaspora n’ont-ils pas entendu ces propos, et ce depuis des années ?


Togo  - Coranavirus : Moustafa Mijiyawa appelle les populations à la vigilance iciLome - [1/27/2020]

Suite à l’épidémie de coronavirus qui fait rage actuellement en Chine, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a demandé à tous les pays d’être en alerte. Au Togo, le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Moustafa Mijiyawa, invite les populations à l’adoption des mesures d’hygiène.


Togo  - Présidentielle 2020/ Ibn Chambas : « Le monde entier a les yeux tournés vers le Togo » iciLome - [1/27/2020]

Samedi dernier à Lomé, le chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), Ibn Chambas a animé une réunion de haut niveau avec les autorités togolaises et les représentants des institutions partenaires du Togo. C’était dans le cadre de la présidentielle 2020. Le diplomate a invité toutes les parties prenantes à organiser une élection « exemplaire ».


Togo  - Adjamagbo Johnson : « Montrons que nous sommes intelligents » iciLome - [1/27/2020]

La porte-parole du candidat des « forces démocratiques », Mme Adjamagbo reste droite dans sa logique. Seule la candidature unique de l'opposition pourra provoquer l'alternance cette année. Elle conseille par ailleurs aux candidats de miser sur le 1er tour car selon elle, il n’y aura pas de deuxième tour.


Togo  - Silence, on "kidnappe" les militants du PNP iciLome - [1/27/2020]

Le plan de décapitation du Parti National Panafricain (PNP) toujours en marche. Ce week-end, deux cadres du parti de Tikpi Atchadam ont été "kidnappés" par des éléments de forces de l’ordre.


Togo  - Les ‘’Forces de l’avenir’’ appellent à voter Agbéyomé Kodjo iciLome - [1/27/2020]

Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo, candidat unique des forces démocratiques, enregistre un nouveau soutien. En effet, le groupe indépendant "Forces de l’avenir" appelle à voter l’ancien Premier ministre au premier tour du scrutin présidentiel du 22 février prochain.


Togo  - Présidentielle : Gilbert Bawara ne jure que par son « Messi » iciLome - [1/27/2020]

Dans une émission sur la télévision New World TV, Gilbert Bawara a encore une fois de plus, fait l’éloge de son "champion" Faure Gnassingbé, candidat en lice pour le scrutin présidentiel qui aura lieu dans quelques jours. Il croit fermement que son « Messi » remportera la présidentielle.


Togo  - Le Togo très corrompu selon Transparency International iciLome - [1/27/2020]

Trensparency International vient de publier son classement pays selon leur degré de corruption — en anglais, Corruption Perception Index 2019 —, le Togo est dans la zone rouge.